VIDÉO - Un militaire en civil abat deux braqueurs... avec son enfant dans les bras

DirectLCI
SANG FROID - Un policier militaire brésilien en congé, qui faisait ses courses en famille, s'est retrouvé dans le même magasin que deux braqueurs. Il a alors sorti son arme et abattu les deux malfaiteurs, tout en tenant son fils dans ses bras.

Une arme à feu dans une main et un bambin dans l'autre. Ce n'est pas l'affiche d'un film d'action glorifiant les armes à feu mais bien un fait divers qui s'est déroulé au Brésil ce samedi 18 novembre. Le sergent Rafael Souza, un policier militaire, faisait des courses en compagnie de sa femme et de leur jeune fils dans une pharmacie de Campo Limpo Paulista, près de São Paulo, lorsque deux braqueurs cagoulés se sont introduits dans le magasin. 


Rafael Souza, qui appartient au 49e bataillon métropolitain de la capitale, n'était pas en service mais avait néanmoins son arme sur lui. Voyant qu'au moins l'un des deux malfaiteurs était armé, le sergent a d'abord crié qu'il était policier. Puis, craignant pour sa propre vie, il a dégainé son arme en une fraction de seconde.  Il a alors fait feu à plusieurs reprises en direction des deux individus, gardant son jeune fils dans ses bras et tirant de sa main libre. 


La caméra de vidéosurveillance qui a filmé la scène montre le policier militaire faire preuve d'un sang-froid incroyable, mais également mettre plusieurs vies en danger : non seulement  son propre fils, qu'il tient contre lui en pleine fusillade, mais aussi un passant qui manque de peu de se faire toucher par ses tirs. Les deux braqueurs, âgés de 22 et 24 ans, sont morts avant l'arrivée des secours. Rafael Souza et son fils n'ont pas été touchés.

Le fonctionnaire a expliqué aux enquêteurs avoir agi en état de légitime défense puisque au moins l'un des deux malfrats était armé. Il fait néanmoins désormais l'objet d'une enquête pour homicide. Les enquêteurs vont désormais chercher à savoir si le Rafael Souza a bien agi en état de légitime défense.


Selon l'ONG Forum brésilien, le Brésil, qui compte 207 millions d'habitants, aurait dénombré près de 300 000 victimes d'homicide entre 2011 et 2015, soit environ 160 morts par jour.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter