De Paris à New York en passant par Tel Aviv, le monde rend hommage aux victimes de la fusillade de Las Vegas

FAITS DIVERS
EXTINCTION - Quand certains s'éteignent, d'autres s'illuminent aux couleurs du drapeau américain. Plusieurs monuments emblématiques situés aux quatre coins du globe, dont la Tour Eiffel et l'Empire State ont salué la mémoire des personnes tuées et blessées dans la fusillade perpétrée dimanche lors d'un concert en plein air dans le Nevada.

Le bilan s'est encore alourdi en fin de journée lundi, passant à 59 morts et 527 blessés, établissant un sinistre record. Après la fusillade de Las Vegas, qui constitue la plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis, de nombreuses villes ont tenu à rendre hommage aux victimes ciblées par un mystérieux retraité, équipé de multiples fusils d'assaut, dimanche en plein concert de country. Outre ceux touchés par balles ou par éclats de balles, beaucoup se sont blessés dans leur fuite.


A l'instar de la Tour Eiffel, qui a cessé de scintiller lundi soir, à partir de minuit, pour saluer la mémoire des victimes des attaques meurtrières de Las Vegas et de Marseille (deux morts), l'Empire State Building, à New York, s'est éteint lui aussi. De son côté, la mairie de Tel Aviv s'est illuminée aux couleurs du drapeau américain.

En vidéo

Fusillade de Las Vegas : la mairie de Tel Aviv s'illumine aux couleurs du drapeau américain

A Las Vegas, un homme de 64 ans, Stephen Craig Paddock, a tiré sur la foule pendant un concert en plein air. La police n'a pas avancé de mobile. A Marseille, les victimes, deux cousines, ont été tuées dimanche sur le parvis de la gare Saint-Charles dans une attaque au couteau perpétrée, aux cris de "Allah Akbar", par un homme détenteur d'un passeport tunisien.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fusillade à Las Vegas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter