Disparition de Maëlys - "C'est impossible qu'il ait fait une chose pareille" : la mère du suspect clame son innocence

REBONDISSEMENT - Une semaine après la disparition de la petite Maëlys, l'enquête a soudainement progressé dimanche avec la mise en examen pour enlèvement et l'incarcération d'un homme de 34 ans qui avait été mis en garde à vue et relâché dans cette affaire. La mère du suspect témoigne ce lundi matin sur LCI.

L'enquête sur la disparition de la petite Maëlys toucherait-elle à sa fin ? Le parquet de Grenoble a annoncé dimanche soir qu'un homme de 34 ans, avait été mis en examen pour "chef d'arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans" à la suite de "résultats de la police technique et scientifique". D'après nos informations, une trace ADN de la fillette a été retrouvée au niveau des instruments de commande sur le tableau de bord de la voiture de ce suspect, Nordahl L. , qui avait déjà été placé en garde à vue la semaine dernière avant d'être relâché. Mais l'homme continue de nier, assurant notamment  avoir laissé les fenêtres de son véhicule ouvertes durant la soirée, ce qui expliquerait selon lui que l'enfant ait pu toucher le volant en glissant sa main dans l'habitacle. 


La mère du suspect,  interrogé lundi matin par LCI, a réfuté la culpabilité de son fils : "On doit trouver le coupable, forcément on l'a trouvé là...". Pour elle, il est "impossible" que son fils "ait fait une chose pareille". La maman de Nordahl L. conteste la pertinence des analyses ADN en avançant qu'il ne s'agit que d'infimes traces. Elle doit rencontrer l'avocat de son fils dans l'après-midi.  


Persuadée de son innoncence, la mère de l'homme de 34 ans  a précisé "que lui même n'en revenait pas", espérant "qu'on l'écoute". "Il a fait quelques bêtises dans sa jeunesse mais ce n'est pas un voyou, c'est un gentil garçon, ce n'est pas quelqu'un d'agressif, vous pouvez demander aux voisins", a-t-elle fait valoir. 

En vidéo

Affaire Maëlys : un suspect mis en examen et écroué

On doit trouver un coupable, forcément on l'a trouvé là...La mère du suspect

Le suspect était présent au mariage au cours duquel Maëlys, 9 ans, avait disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de Beauvoisin (Isère). 


Présenté aux juges d'instruction dimanche, l'homme a contesté avoir commis les faits. "Confrontés aux témoignages, constatations et résultats scientifiques, il a persisté dans ses dénégations et apporté ses explications", selon le communiqué du Parquet, qui ajoute : 'Celles-ci n'ont pas convaincu les juges d'instruction qui ont décidé de le mettre en examen". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter