VIDÉO - "Le ciel nous est tombé sur la tête" : le choc des collègues du meurtrier présumé d’Angélique

FAITS DIVERS
DirectLCI
SIDÉRATION - Alors que David Ramault a avoué samedi avoir tué la petite Angélique, 13 ans, ses anciens collègues sont sous le choc. Interrogé par LCI, l’un d’eux souligne que "le ciel est tombé sur la tête des salariés" en apprenant la nouvelle.

Comme un coup de massue. Alors que David Ramault a avoué samedi avoir tué la petite Angélique, 13 ans, qui avait disparu trois jours avant à Wambrechies (Nord), les anciens collègues du meurtrier sont sous le choc. Interrogé par les envoyés spéciaux de LCI, l’un d’eux, Mohamed Farhi, raconte la façon dont les employés de Transpole (le réseau de transports en commun de l’agglomération lilloise où travaillait le suspect) ont appris la nouvelle. 

Beaucoup de questions ont traversé l’esprit des salariésMohamed Farhi, ancien collègue du meurtrier présumé d’Angélique

"Quand le vendredi ce collègue travaillait avec nous, qu’il nous serrait la main pour nous dire bonjour et au revoir, qu’il nous disait qu’il allait participer au groupe de recherche qui devait s’organiser pour essayer de retrouver la petite fille, et quand on apprend le dimanche qu’il semblerait être le coupable, je peux vous dire que le ciel est tombé sur la tête des salariés", confie-t-il. "Beaucoup de questions ont traversé l’esprit des salariés." 

Inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS), David Ramault avait été condamné en 1996 pour "viol avec arme", "attentats à la pudeur aggravés" et "vol avec violence".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter