VIDÉO - Elle est morte en avril sous les coups de son voisin : Sarah Halimi a-t-elle été tuée parce qu'elle était juive ?

DirectLCI
ENQUÊTE - Le 4 avril dernier, à Paris, Sarah Halimi, 65 ans, meurt sous les coups de son propre voisin. Depuis, la communauté juive dénonce un meurtre antisémite. Problème : le suspect, multirécidiviste, a été interné et n'a toujours pas pu être entendu par les enquêteurs. Le 20h de TF1 fait le point sur cette sombre affaire.

Sarah Halimi, tuée pour sa confession ? Pour ses proches, aucun doute, ce sont bien des motivations antisémites qui ont poussé le tueur au terrible geste. Le 4 avril dernier, à Paris, cette femme juive de 65 ans a en effet été rouée de coups puis défenestrée par son propre voisin. Ce dernier aurait agi en criant "Allah akbar". 


Une enquête a depuis été ouverte pour "séquestration et homicide volontaire". Très vite, la communauté juive dénonce le caractère antisémite de ce meurtre. Mais depuis son interpellation, Kobili Traoré, le suspect, multirécidiviste, est interné en psychiatrie. Il n'a pas été entendu par les enquêteurs. Une certitude : la veille, ila passé du temps dans une mosquée connue pour être fréquentée par des salafistes. Aujourd'hui, les résultats de l'expertise psychiatrique se font attendre. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter