VIDEO. Modern Express : faute de remorquage, le cargo s'échouera dans les Landes

FAITS DIVERS
EN PERDITION - Il reste un mince espoir aux autorités de remorquer le cargo en perdition dans l'Atlantique. En cas d'échec, il s'échouera sur les plages françaises.

Le cargo Modern Express, à la dérive depuis six jours sans équipage et situé dimanche à 85 km du littoral aquitain, fera l'objet lundi matin d'une ultime tentative de remorquage lors d'une accalmie météo. Mais en cas d'échec il s'échouera "entre lundi soir et mardi soir" sur la côte des Landes, ont annoncé les autorités maritimes.

Un dernier créneau favorable

"Aujourd'hui, la mer est la plus forte. Il nous reste un créneau favorable, demain lundi, pour tenter de passer une remorque (câble, NDLR)", a déclaré à la presse Brest le préfet maritime de l'Atlantique Emmanuel de Oliveira.

A LIRE AUSSI
>> La lente dérive du cargo Modern Express vers les côtes françaises

"Mais si la remorque n'est pas passée dans la journée, le Modern Express s'échouera sur la côte sableuse du département des Landes entre lundi soir et mardi soir", et sera accompagné "jusqu'au point d'échouage", a prévenu le vice-amiral d'escadre de Oliveira.

15 communes en alerte

Le point d'échouage et heure seront précisés "au fil des heures" selon lui, mais les 15 communes du littoral des Landes ont déjà été mises en alerte, a indiqué la préfecture de ce département.

En cas d'échouage, des plans anti-pollution Polmar, Mer et Terre, seront déclenchés localement. Des brèches pourraient se produire dans les soutes à gazole du cargo lors de l'échouage, mais le préfet maritime a assuré qu'il "ne craint pas du tout de marée noire", le bateau ne transportant que 300 tonnes de gazole de propulsion. A titre de comparaison, le pétrolier Prestige, naufragé en 2002 au large de la Galice, transportait 77.000 tonnes de fioul.

EN SAVOIR +
>> Un navire en perdition dans le golfe de Gascogne

Lire et commenter