VIDÉO - Quelques minutes après le carnage évité, le Thalys respire

FAITS DIVERS
CARNAGE ÉVITÉ - La chaîne américaine CNN a dévoilé des images quelques minutes après l'attaque du train Thalys qui menait les passagers d'Amsterdam à Paris, vendredi 21 août. On y voit l'agresseur torse nu, ligoté au sol.

Du sang sur les vitres et les tablettes, une kalachnikov AK47 posée sur le sol et un homme à terre, les mains ligotées derrière son dos et torse nu, face contre terre. Et autour de lui, une agitation, les commentaires des passagers encore bouleversés du carnage auquel ils viennent d'échapper, ce vendredi 21 août, entre Amsterdam et Paris.

Le bruit de la culasse

Dans la vidéo diffusée par la chaîne américaine CNN , on entend parler anglais, et l'un des passagers américains responsables de la neutralisation du terroriste raconter : "Mec, j'ai failli lui tirer dessus", la voix encore chamboulée par ce qu'il vient de faire. Quelques minutes plus tôt, avec deux autres compatriotes, il a immobilisé le tireur dans la douleur.

"On s'est mis à le taper à la tête jusqu'à ce qu'il s'écroule", racontera un membre du trio, au moment de témoigner du moment où, avec deux autres compatriotes, il s'est jeté sur l'agresseur qui venait d'achever son énième passage aux toilettes. Le moment clé ? Quand les trois sauveurs américains ont reconnu le bruit caractéristique de la culasse d'une arme lourde en train d'être mise en place.

EN SAVOIR +
>> Jean-Hugues Anglade déplore l'attitude des agents SNCF
>> Le récit des héros qui ont évité le carnage
>> Attaque du Thalys : le suspect identifié, le point sur l'enquête

Pistolet, kalachnikov et rasoirs

"Vas-y, chope-le", se concertent les trois jeunes gens, un étudiant et deux militaires (un marine et un membre de la Garde nationale de l'Oregon), en vacances au retour d'une mission en Afghanistan. Un coup part, le tireur se débat, lacère la main d'un de ses assaillants, taillade un autre dans le cou à l'arme blanche. Mais finit par céder. Les deux soldats sont légèrement blessés mais, pris en charge rapidement à l'arrêt du train à Arras, ils sont tirés d'affaire.

Un autre passager, touché par une balle, a été blessé. Dans la vidéo, on entend les passagers s'inquiéter de son sort. D'après le maire d'Arras, Frédéric Leturque (UDI), ce passager, de nationalité française, serait hors de danger et a pu converser avec son épouse à l'hôpital.

Le bilan aurait pu être bien pire. Dans les valises du tireur, les enquêteurs ont retrouvé un pistolet automatique, une kalachnikov, neuf chargeurs, des cutters et rasoirs… L'homme aurait très bien pu longer l'ensemble des rames du train et aligner les passagers les uns après les autres.

EN SAVOIR + >> Trois blessés dans un Thalys à la suite d'une fusillade

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter