"J'espère qu'il n'y a rien de grave" : un coup de feu accidentel blesse deux personnes lors d'un discours de Hollande en Charente

DirectLCI
ACCIDENT - Un coup de feu a retenti lors du déplacement de François Hollande à Villognon (Charente) pour l'inauguration d'une ligne à grande vitesse. Selon la préfecture, c'est un gendarme chargé de la surveillance qui a accidentellement tiré. Deux personnes ont été légèrement blessées à la jambe.

Alors que François Hollande prononçait son discours d'inauguration de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux à Villognon, en Charente, un gendarme, un tireur d'élite selon la préfecture, chargé de la surveillance de ce déplacement présidentiel, a fait feu accidentellement, blessant deux personnes à la jambe. 


Un seul coup de feu a été tiré dans une partie annexe où devait se tenir le cocktail. Les deux personnes blessées, au mollet et au péroné, seraient, selon nos informations, un ouvrier et un serveur présents sur place. Issu du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie nationale (PSPG), le gendarme aurait tiré alors qu'il changeait de position. 

Enquête administrative ouverte

"J'espère qu'il n'y a rien de grave", a dit le président juste après que le coup de feu a été tiré. Il a interrompu son discours quelques instants. "Je ne pense pas...", a-t-il ensuite. Le président de la République s'est ensuite rendu auprès des deux blessés avant qu'ils ne soient pris en charge par les pompiers. Une enquête administrative devrait être ouverte. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter