Vidéosurveillance 24/24h : l'appel de Salah Abdeslam rejeté par le Conseil d'Etat

Vidéosurveillance 24/24h : l'appel de Salah Abdeslam rejeté par le Conseil d'Etat

TERRORISME - Le Conseil d'Etat a rejeté la demande de Salah Abdeslam de suspendre la vidéosurveillance permanente de sa cellule.

Le Conseil d'Etat vient de rejeter la demande de suspension de la vidéosurveillance de Salah Abdeslam, ce jeudi 28 juillet. "Ni la loi autorisant cette vidéosurveillance, ni son application au requérant (Abdeslam, NDLR) ne (portent) une atteinte excessive à la vie privée de l'intéressé", estime dans un communiqué la plus haute juridiction administrative. Le Conseil d'Etat avait été saisi par Abdeslam lui-même ce mercredi sur cette question.

Depuis son transfert à la prison de Fleury-Mérogis, la cellule de Salah Abdeslam est sous vidéo-surveillance 24/24h. Le 15 juillet, la justice avait rejeté la requête de Salah Abdeslam , qui demandait la suspension du dispositif de vidéosurveillance permanent de sa cellule au nom du respect de sa vie privée.

Une vidéosurveillance illégalle ?

Les juges du Conseil d'Etat ont estimé que cette mesure se justifiait par le contexte d'attentats terroristes en France et la présomption que le requérant bénéficie du soutien d'une organisation terroriste internationale". Cette vidéosurveillance avait été mise en place dès son emprisonnement après sa capture le 22 mars. Une situation inédite en France, sans base légale. Un vide que le gouvernement avait commencé à combler le 20 juillet dernier .

Par ailleurs, Salah Abdeslam avait porté plainte contre le député Thierry Solère pour violation de la vie privée. L'élu LR avait rendu visite au détenu puis avait détaillé les conditions de son incarcération. Le ministre de la Justice Jean-jacques Urvoas avait alors pris la défense du député de l'opposition.

A LIRE AUSSI
>> 
Violation de la vie privée d'Abdeslam : Urvoas prend la défense de Thierry Solère
>>  L'avocat d'Abdeslam attaque le député qui a dévoilé les détails de sa vie en prison
>>  Prière, télé-réalité et surveillance 24h/24 : le quotidien de Salah Abdeslam en prison

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Lire et commenter