VIDÉO - Vienne : un adolescent dans un "état très préoccupant" après avoir été frappé par la foudre dans un centre de loisirs

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - La foudre s'est abattue lundi 7 août en début de soirée sur le camping d'un centre de loisirs situé à Lathus-Saint-Rémy, dans le sud de la Vienne. Selon la préfecture, un adolescent de 15 ans se trouvait lundi soir dans un "état très préoccupant" après avoir été frappé. Neuf autres jeunes ont été blessés.

Le département n'était pourtant pas placé en alerte orange aux orages. Mais c'est bien la foudre qui est venue frapper un groupe de adolescents, alors qu'ils se trouvaient dans un centre de loisirs situé à à Lathus-Saint-Rémy, dans le sud de la Vienne, faisant huit blessés. Les victimes ont été touchées alors qu'elle se trouvaient en extérieur au moment du drame.


Selon les autorités, la foudre "s'est abattue brusquement" vers 19 heures sur le camping d'un centre de plein air situé à Lathus, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Poitiers. Un groupe de seize jeunes, âgés de 13 à 17 ans, a été touché. C'est un arbre, sous lequel étaient installées les tentes de ces adolescents, qui a été frappé par la foudre, a précisé à l'AFP Dominique Josso, directeur du CPA Lathus qui accueille actuellement 300 jeunes. La charge électrique de l'éclair se serait diffusée ensuite à une partie des adolescents se trouvant à proximité, un cas de figure généralement moins grave qu'un foudroiement direct.


Parmi les blessés, un adolescent se trouvait lundi soir dans un "état très préoccupant" après avoir été "en arrêt cardio-respiratoire". Souffrant également de "brûlures", il a été évacué au CHU de Tours, a précisé la préfecture dans un communiqué. Neuf autres jeunes ont été pris en charge à l'hôpital de Poitiers. Trois en sont sortis dans la nuit, six autres ont été hospitalisés, parmi lesquels certains présentent des lésions ou des troubles auditifs (acouphènes et bourdonnements).

En vidéo

Vienne : la foudre frappe une colonie de vacances

Une cellule d'urgence médico-psychologique va être mise en place pour prendre en charge le reste du groupe, précise encore la préfecture. Le groupe de jeunes était arrivé sur cette base de loisirs dans la matinée de lundi en provenance d'Indre-et-Loire afin de pratiquer des activités multisports pendant une semaine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter