Violences conjugales : un forcené blesse deux gendarmes et se suicide

Violences conjugales : un forcené blesse deux gendarmes et se suicide

DirectLCI
BARRICADÉ - Deux gendarmes ont été blessés par arme à feu par un homme de 63 ans, sans que leur pronostic vital soit engagé, samedi 2 décembre en Gironde, en intervenant pour une dispute conjugale. L'individu s'était retranché chez lui avant de se suicider.

La scène s'est produite vers 10h30 ce samedi. Les gendarmes sont appelés pour intervenir sur une dispute conjugale dans une maison à Auros, une  petite commune à 60 km environ de Bordeaux, en Gironde. A la vue des militaires, l’homme, âgé de 63 ans, rentre chez lui et ressort avec une arme.


Il fait alors feu en direction des gendarmes qui, fort heureusement, portaient des gilets pare-balle. Deux d'entre eux sont cependant atteints, l’un au bras, l’autre au thorax. Les blessés ont été héliportés vers le CHU de Bordeaux en urgence relative, leurs jours n'étant pas en danger.  La femme, "choquée", a pu être extraite de l'habitation où intervenaient les gendarmes, tandis que l'homme est resté barricadé chez lui.

L'homme retranché s'est suicidé

Le maire d'Auros, Philippe Camon-Golya a par ailleurs précisé à nos confères de Sud-Ouest que le couple, arrivé il y a un peu plus d'un an dans la commune, "n'avait montré aucun signe avant coureur d'une telle violence". Une information confirmée par le voisinage. 


Les forces spéciales de négociation et d'intervention du GIGN se mettaient en place sur le site dans l'après-midi tandis que les routes à hauteur de l’intersection entre la D123 et la D10 étaient bouclées.  Un représentant du parquet et le maire d'Auros se trouvaient également sur place selon le quotidien Sud-Ouest.  Vers 18h, quand le GIGN est intervenu, l'homme s'était suicidé. Les circonstances de sa mort ne sont pour le moment pas connues. 

Plus d'articles

Sur le même sujet