Violences en Seine-Saint-Denis : itinéraire d’une photo datée

Violences en Seine-Saint-Denis : itinéraire d’une photo datée

FAUSSE PHOTO - Un cliché a été repris pour illustrer les violences qui ont eu lieu dans trois lycées de Saint-Denis en début de semaine. Or, il est attribué au mauvais établissement... et à la mauvaise date.

Attention aux photos périmées. Les violences qui ont touché trois lycées de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mardi 7 mars ont été abondamment commentées et relayées.  Certains sites identitaires en ont fait leurs choux gras, quitte à aller un peu vite en besogne au moment de trouver une photo d’illustration. Par exemple, cet article publié sur le site nationaliste breton Breiz Atao : "Seine Saint-Denis : Un lycée pris d’assaut et des policiers attaqués au cocktail Molotov par des bandes ethniques". 

Toute l'info sur

La chasse aux intox

La photo qui surmonte l’article montre une poubelle renversée à moitié brûlée devant un lycée, sans légende. Comment a-t-elle atterri sur Breiz Atao ? Nous avons retracé son parcours dans le cadre du projet CrossCheck. A l'origine, l’article se fonde sur un reportage de France Info mentionnant les violences qui se sont déroulées mardi 7 mars aux abors du lycée Suger, à Saint-Denis, ayant mené à 55 interpellations. 

Lire aussi

Ni au bon endroit, ni au bon moment

Une recherche d’illustration mentionnant le lycée Suger permet de retrouver facilement cette photo de la poubelle. Pourtant, en allant vérifier les alentours du fameux lycée sur Google Maps, impossible de retrouver les détails de la photo : grilles, poteaux, plots… Et pour cause : cette image ne montre pas le lycée Suger mais le lycée Blanqui à Saint-Ouen… Qui n’a rien à voir avec les violences de ces derniers jours.

L’explication est simple : en réalité, cette scène a été photographiée après les blocages lycéens qui ont suivi la mort de Rémi Fraisse en novembre 2014. La photo n’a visiblement pas d’auteur déclaré et elle circule depuis sur plusieurs blogs qui la situent par erreur au lycée Suger. D'où cette éventuelle méprise de Breiz Atao en choisissant une photo de couverture.  

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin Janssen : la balance bénéfice/risque "reste positive", selon l'EMA

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Lire et commenter