Violences entre supporters à Lille, agressions au couteau dans la fan zone de Lyon

Violences entre supporters à Lille, agressions au couteau dans la fan zone de Lyon
FAITS DIVERS

SECURITE – Des violences ont éclaté ce mercredi soir à Lille, impliquant des supporters britanniques, et plusieurs interpellations ont eu lieu. A Lyon, deux inquiétantes agressions au couteau se sont produites à l'intérieur de la fan zone, place Bellecour.

Des violences ont encore éclaté en marge de l'Euro, dans la nuit de mercredi à jeudi. Cette fois, les heurts ont eu lieu à Lille, où se déroulait le match Russie-Slovaquie (2-1). Cependant, les accrochages ont concerné des supporteurs britanniques qui se trouvaient dans la métropole nordiste dans l'attente du match Angleterre-Pays de Galles, à Lens, ce jeudi.

Dans la journée du mercredi 15 juin, les forces de l'ordre ont procédé à 36 interpellations. La préfecture avait prévu un lourd dispositif pour endiguer les débordements probables du fait du précédent marseillais. 50 personnes ont été prises en charge par les secours, donnant lieu à 16 hospitalisations, a indiqué la préfecture du Nord.

Au total en France, a rapporté jeudi le ministère de l'Intérieur, 323 interpellations ont eu lieu depuis le début de la compétition le 10 juin. "Parmi elles, 196 personnes ont été placées en garde à vue, 8 ont déjà été condamnées à des peines de prison ferme et 3 avec sursis", a ajouté le ministère.

Trois Russes en comparution immédiate jeudi

Consécutivement aux violences dans la cité phocéenne, une quarantaine de supporters russes ont été interpellés à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), alors qu'ils étaient dans un car à destination de Lille. Parmi eux, 32 se trouvaient toujours gardés à vue à Marseille. Une situation qui a provoqué des tensions diplomatiques entre Moscou et Paris. C'est "un incident absolument inadmissible", a annoncé mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, devant la Douma (chambre basse du Parlement).

EN SAVOIR + >>  Euro 2016 : après la garde à vue de supporters russes, embrouille diplomatique entre Paris et Moscou

Selon le procureur de la République, trois des 43 supporters russes arrêtés mardi dans les Alpes-Maritimes doivent être jugés jeudi en comparution immédiate pour leur participation présumée aux violences qui ont fait 35 blessés samedi à Marseille.

"Premier coup dur depuis le début sur la fan zone"

De graves violences ont également eu lieu dans la soirée de mercredi dans la fan zone de Lyon. Un Belge et un Français ont été agressés au couteau par des supporters albanais, rapporte l'AFP. Les deux victimes ont été blessées légèrement. Chacune a été agressée par des personnes différentes. Malgré l'intervention des forces de l'ordre, aucune interpellation n'a pu être effectuée, précise l'agence.

"C'est le premier coup dur depuis le début sur la fan zone", a commenté un responsable de la police, jugeant l'introduction d'armes blanches sur le site "inquiétante". Face à cette faille manifeste dans la sécurité du site, sur lequel quelque 16.000 supporters se sont réunis mercredi soir pour le match France-Albanie, la préfecture a demandé à GL Events, organisateur de la fan zone, à la mairie de Lyon et à la société de sécurité Byblos de renforcer les palpations à l'entrée de la fan zone.
 

A LIRE AUSSI >>  Euro 2016 : à cause de ses supporters violents, la Russie suspendue avec sursis

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent