Violences urbaines : nuit agitée à Fleury-Mérogis

FAITS DIVERS

INFO METRONEWS - Pompiers, policiers et gendarmes ont été la cible de caillassages dans la nuit du 28 au 29 juin à Fleury-Mérogis (Essonne). Des groupes de jeunes, certains cagoulés, ont incendié des poubelles et les ont déversées au milieu de la chaussée.

Scènes d'émeutes urbaines dans les rues de Fleury-Mérogis (Essonne) dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 juin. Vers 1h30, plusieurs individus cagoulés ont déversé des poubelles au milieu de la chaussée, incendiant certaines d'entre elles.

Les pompiers pris à partie

A leur arrivée, prévenus par les riverains, les pompiers sont pris à partie. Les gendarmes interviennent et reçoivent à leur tour des projectiles. Ils parviennent à extraire, non sans peine, les soldats du feu. 

Des renforts d'unités de police du commissariat de Juvisy-sur-Orge sont dépêchés sur place. Policiers et gendarmes sont déployés dans la ville. Le calme ne sera rétabli que vers 3h30. Mais la présence de forces de l'ordre dans les rues a été maintenue jusqu'au petit matin. On ne connaît pas encore les raisons exactes de cet épisode soudain de violences.

Le maire demande des "actes"

"C'est malheureusement relativement courant dans l'Essonne ces dernières semaines", regrette une source policière, contactée par metronews. Le maire de la ville, David Derrouet, a demandé sur Twitter des "actes" au ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Les autorités assurent être "vigilantes" pour les nuits prochaines.

Lire et commenter