Viry-Châtillon : le mineur mis en examen après l'attaque des policiers, remis en liberté

Viry-Châtillon : le mineur mis en examen après l'attaque des policiers, remis en liberté

JUSTICE - Le mineur mis en examen après l'attaque des policiers en octobre dernier, à Viry-Châtillon a été remis en liberté, annonce ses avocats.

Début décembre, deux mineurs avaient été arrêtés dans l'enquête sur l'attaque de quatre policiers à Viry-Châtillon. Les avocats affirment que celui d'entre eux, âgé de 17 ans, qui avait été mis en examen, vient d'être remis en liberté, sur ordre de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.  

"La famille est extrêmement soulagée", ont commenté Sarah Mauger-Poliak et Damien Brossier, les deux avocats du mineur. Ce dernier reste mis en examen pour complicité de tentative de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique et a été placé sous contrôle judiciaire.

Toute l'info sur

Policiers brûlés à Viry-Châtillon

Différence de traitement

L'adolescent de 17 ans est soupçonné d'avoir participé à la confection des cocktails Molotov utilisés lors de l'agression. Il avait contesté sa mise en examen et son placement en détention, la semaine dernière. Ses avocats posaient la question de la différence de traitement entre lui, et le second mineur, âgé de 15 ans. Ce dernier soupçonné d'avoir, "notamment" participé à la fabrication des engins incendiaires, a été placé pour sa part "sous le statut de témoin assisté", intermédiaire entre la mise en examen et celui de simple témoin.

"En l'état actuel des investigations, la défense n'arrive pas à comprendre la différence de traitement", a expliqué Me Sarah Mauger-Poliak, qui défend aussi le plus jeune mineur. "Ils sont tous les deux inconnus de la justice et le jeune adolescent de 17 ans, bien que souffrant de graves problèmes de santé, se trouve aujourd'hui incarcéré pour une durée initiale de six mois", avait souligné l'avocate. 

Lire aussi

    L'adolescent de 17 ans, est le premier suspect mis en examen dans cette affaire à l'origine d'un vaste mouvement de grogne dans la police. Aucun des auteurs directs de l'agression n'a jusqu'à présent été arrêté. Les faits pour lesquels ces deux mineurs sont dans le viseur de la justice, remontent au 8 octobre dernier. Une quinzaine d'agresseurs avaient incendié deux voitures de police, occupées par quatre agents en mission de surveillance. 

    Les policiers veillaient sur une caméra installée près d'un feu rouge connu pour ses vols avec violences sur des automobilistes, en lisière de la Grande Borne, une cité difficile à cheval sur les commune de Viry-Châtillon et Grigny, dont sont originaires les deux jeunes interpellés, selon une source policière. Deux policiers ont été très grièvement brûlés, deux autres plus légèrement touchés.

    En vidéo

    JT WE – Attaque des policiers à Viry-Châtillon : deux mois après, un adolescent mis en examen

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Pass vaccinal, mode d'emploi : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

    Présidentielle 2022 : que pensent les Français de la personnalité et des propositions de Marine Le Pen ?

    Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

    Après "cinq ans de déclin", la France est-elle passée septième puissance économique mondiale ?

    Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.