"Vive Daech", "Je suis Abdeslam" : trois jeunes de Lunel au tribunal

"Vive Daech", "Je suis Abdeslam" : trois jeunes de Lunel au tribunal

DirectLCI
HERAULT – Un groupe de trois jeunes Lunellois comparaît mercredi devant le tribunal de Montpellier après avoir causé des troubles dans leur ville dimanche. L'un d'eux est poursuivi pour "apologie du terrorisme".

La commune de Lunel refait parler d'elle. Trois habitants de cette localité de l'Hérault, dont pas moins de six jeunes ont trouvé la mort en Syrie après être partis faire le djihad, ont été arrêtés et doivent comparaître mercredi devant le tribunal de Montpellier. L'un des prévenus est poursuivi pour "apologie du terrorisme".

"On va tous vous brûler"

Les fais se sont déroulés dimanche 29 novembre à l'aube. Après avoir passé la nuit en discothèque, les trois Lunellois décident de se rendre dans une boulangerie du centre-ville. Alcoolisés, les jeunes vont alors multiplier les provocations, rapporte Midi Libre . Ils vont jusqu'à partir sans payer et dérober un téléphone portable, poursuit le quotidien.

Se rendant ensuite sur le marché dominical de la ville, en train de s'installer à proximité de la boulangerie, les acolytes, dont deux d'entre eux sont connus des services de gendarmerie locaux, vont continuer leurs provocations. L'un des trois jeunes lâchera notamment : "Vive Daech, vive la Syrie, quand Daech va passer on va tous vous brûler, je suis Abdeslam", en référence à la fratrie qui a participé aux attentats du 13 novembre à Paris .

A LIRE AUSSI
>>
Opération anti-djihad dans l’Hérault : les cinq hommes mis en examen
>>
Syrie : un nouveau jeune habitant de Lunel parti faire le djihad est décédé
>>
Coup de filet anti-djihadiste : mais que se passe-t-il à Lunel ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter