Vive émotion après le décès d'Hugo, tué par un palet lors d'un match de hockey

FAITS DIVERS
DRAME – Hugo, un jeune fan de hockey sur glace âgé de 8 ans, est décédé dimanche après avoir été violemment touché à la tête par un palet au cours d'un match opposant Dunkerque à Reims.

C'est un drame qui endeuille le monde sportif, et bien au-delà. Hugo, un jeune fan de hockey sur glace est décédé dimanche matin quelques heures après avoir été violemment touché à la tête par un palet. Cet enfant âgé de 8 ans assistait à un match de 2e division opposant Dunkerque à Reims.

LIRE AUSSI >> Un enfant décède, touché par un palet lors d'un match de hockey sur glace

400 personnes lui ont rendu hommage

Le décès d'Hugo a été annoncé sur Twitter par son club des Corsaires de Dunkerque où le garçon jouait pour l'équipe des moins de 9 ans. L'annonce a provoqué une grande émotion. "Il faisait partie de la famille du club", a déclaré Franck Vanwormhoudt, président des Corsaires. "C'est dur. Tout le monde se connaît, tout le monde connaît le gamin, on le vit affectivement", a pour sa part réagi le maire de Dunkerque Patrice Vergriete.

Jusqu'à près de 400 personnes se sont rassemblées dimanche après-midi à l'entrée d'une patinoire restée fermée. "L'établissement est aux normes de la Fédération française de hockey sur glace pour le niveau de compétition de Dunkerque", a précisé Patrice Vergriete, ce que confirme Eric Ropert, directeur général de la FFHG.

Une patinoire en conformité avec les normes

Un tel accident touchant un spectateur est inédit en France, selon Eric Ropert. Un joueur était toutefois mort sur la glace après un tir dans la cage thoracique qui avait entraîné un arrêt cardiaque. Au moins quatre faits similaires se sont en revanche produits en Amérique du Nord, où le sport est très populaire. La France, qui compte 20.000 licenciés, doit co-organiser le Mondial 2017 avec l'Allemagne. "Nous sommes une petite organisation. Quand le choc sera passé, il faudra regarder pour voir ce que l'on peut améliorer", a souligné Eric Ropert.

Lire et commenter