Voiture piégée à Paris : qui est Ornella G. première suspecte mise en examen ?

Voiture piégée à Paris : qui est Ornella G. première suspecte mise en examen ?
FAITS DIVERS

Toute L'info sur

Attentat manqué aux bonbonnes de gaz à Paris

JUSTICE - Ornella G. a été présentée ce samedi à la justice dans la double enquête sur un attentat avorté à la voiture piégée en plein Paris et sur une autre attaque déjouée. La jeune femme, qui a été été mise en examen ce samedi soir, aurait expliqué aux enquêteurs qu'elle voulait mettre le feu au véhicule, sans y parvenir.

C'est la première du commando présumé de femmes à être présentée devant la justice dans l'enquête sur l'attentat avorté à la voiture piégée à Paris. Ornella G. , 29 ans, avait été arrêtée mardi 6 septembre dans le sud de la France avec son compagnon, dont la garde à vue a été levée ce samedi. Les empreintes de cette jeune femme, fichée S pour des velléités de départ en Syrie, avaient été retrouvées dans la Peugeot 607 abandonnée près de Notre-Dame chargée de bonbonnes de gaz. Elle a été mise en examen samedi 10 septembre dans la soirée.

D'après le récit d'Ornella G. livré aux enquêteurs, elle aurait avec Inès M. tenté de mettre le feu au véhicule sans y parvenir avant de fuir à la vue d'un homme qu'elles ont pris pour un policier en civil". Le procureur de la République de Paris François Molins avait expliqué vendredi lors d'une conférence de presse qu'un "cigarette à peine consumée" et une couverture avec "des traces d'hydrocarbures" avaient été trouvées dans le coffre. Si l'incendie "avait pris", il "aurait suffi à entraîner" la "destruction de l'ensemble du véhicule", avait-il précisé. 

Le nom d'Hayat Boumeddiene refait surface

Selon Le Parisien, Ornella G., qui vit dans la région de Montargis (Loiret), aurait été en relation avec une proche d'un membre de la famille d'Hayat Boumeddiene, la compagne d'Amedy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher. Le beau-frère d'Ornella G. et la femme de celui-ci, tous deux âgés de 26 ans, avaient également été interpellés dans le cadre de cette affaire avant d'être relâchés. 

Dans le véhicule piégé, se trouvait également la fille du propriétaire de la Peugeot 607, Inès M., 19 ans, également fichée "S" et qui a prêté allégeance au groupe Etat islamique. Les enquêteurs cherchent désormais à savoir si une troisième femme était présente : Sarah H., 23 ans, qui était en lien avec d'autres djihadistes français impliqués dans de récents attentats. Elle était "l'ancienne promise" de Larossi Abballa, qui a tué un policier et sa compagne le 13 juin à Magnanville, puis d'Adel Kermiche, l'un des deux auteurs de l'attaque du 26 juillet dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Lire aussi

    VIDÉO - Attentats déjoués : Inès M., l’unique lien entre deux affaires (pour le moment) distinctes

    En vidéo

    Attentats déjoués : Inès M., l’unique lien entre deux affaires (pour le moment) distinctes

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent