Voiture chargée de bouteilles de gaz : qui sont les quatre suspects en garde à vue ?

FAITS DIVERS

Toute L'info sur

Attentat manqué aux bonbonnes de gaz à Paris

ENQUÊTE - Quatre suspects ont été placés en garde à vue après la découverte d'une voiture contenant six bouteilles de gaz mercredi, aux abords de Notre-Dame de Paris. LCI fait le point sur ce que l'on sait d'eux.

Les suspects sont désormais au nombre de quatre, puisqu’un premier couple a été interpellé mardi à 13h30 sur une aire d’autoroute près d'Orange dans le Vaucluse. L'homme, âgé de 34 ans et sa compagne âgée de 29 ans étaient tous deux connus des services de police. Selon Le Figaro, ces derniers étaient sur le point de se rendre en Espagne au moment de leur interpellation et "ont été transférés au 36 Quai des Orfèvres pour y être interrogés". Ces gardes à vue peuvent durer jusqu’à 96 heures. 

Quatre suspects placés en garde à vue

Un deuxième couple a été interpellé dans le Loiret et placé en garde à vue mercredi soir, dans le cadre de l’enquête sur la berline retrouvée près de Notre-Dame de Paris avec six bonbonnes de gaz. 


"Il s'agit de deux frères et de leur compagne", a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête, sans préciser comment les enquêteurs étaient remontés jusqu'à eux et quels étaient leur rôle éventuel dans cette affaire.


Ils résidaient dans le Gâtinais, la région de Montargis (Loiret), d'après le maire de Châlette-sur-Loing (Loiret), ville de 12.000 habitants où le second couple a été interpellé. Des témoins les décrivent comme "discrets".


Les deux couples étaient toujours en garde-à-vue ce jeudi après-midi.

Deux femmes recherchées

Le propriétaire de la voiture, connu pour des faits anciens de prosélytisme islamiste, avait lui, été relâché mardi soir à l'issue de sa garde à vue.


Une de ses filles, 19 ans, fichée S, est toujours recherchée. Et on apprend ce jeudi qu'une deuxième de ses filles l'est également. Elle aussi a été signalée aux services de renseignement en raison de sa radicalisation.


Une tentative d'attentats ?

En vidéo

Voiture chargée de bouteilles de gaz : "Il n'y a pas de doutes, c'était un projet terroriste"

L’enquête a été confiée à la section antiterroriste de la brigade criminelle et la DGSI. Si tout laisse à penser qu’il pourrait s’agir d’une tentative d’attentat, les circonstances du projet restent à déterminées. Retrouvée sans occupant ni plaque d’immatriculation, la voiture était stationnée au 43, rue de la Bûcherie (Ve arrondissement) en feux de détresse et aurait attiré l'attention d'un "employé de bar" selon Europe 1.

VIDÉO. Ce que l’on sait de la voiture aux bonbonnes de gaz à Paris

En vidéo

Ce que l’on sait de la voiture aux bonbonnes de gaz à Paris

VIDÉO. Affaire des bonbonnes de gaz dans la voiture : "un projet 100% féminin"

En vidéo

Affaire des bonbonnes de gaz dans la voiture : "un projet 100% féminin"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter