Braquage au Ritz : Frédéric Beigbeder a cru à une "attaque terroriste" et s'est "enfermé dans les toilettes"

Braquage au Ritz : Frédéric Beigbeder a cru à une "attaque terroriste" et s'est "enfermé dans les toilettes"

FAITS DIVERS
DirectLCI
TÉMOIN - L'écrivain mondain Frédéric Beigbeder se trouvait au Ritz au moment du vol de bijoux, mercredi. En pleine interview au bar de l'hôtel, il a été contraint de se cacher, pensant qu'il s'agissait d'une "attaque terroriste". Il raconte sa scène à nos confrères du "Figaro".

Il était dans l’établissement au moment du casse, mercredi en fin d’après-midi. Au bar de l’hôtel précisément. L’écrivain Frédéric Beigbeder rencontrait le "chef Colin Field, star parisienne des cocktails" pour une interview, raconte-t-il à nos confrères du Figaro. Le lieu est calme, bondé de touristes, "américains" pour la plupart. Dès lors, les premières agitations se font sentir. Beigbeder l’avoue, "j’ai pensé à une attaque terroriste (…) Nous étions le lendemain du jour anniversaire de la mort des frères Kouachi".

"Des coups de feu en rafale"

Habitué des lieux, le mondain "a trouvé refuge vers les sous-sols (...) Là, on s’est retrouvés enfermés dans les toilettes en ne faisant aucun bruit". Le temps passe et "au bout d’une dizaine de minutes, je commençais à blaguer à voix très basse pour détendre l’atmosphère quand nous avons entendu à l’étage des coups de feu en rafale". C'est par le biais d'un SMS que ce dernier a appris qu'il s'agissait d'un braquage. Il a pu ressortir des toilettes, "en chaussettes pour ne pas faire de bruit".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter