Braquage au Ritz : Frédéric Beigbeder a cru à une "attaque terroriste" et s'est "enfermé dans les toilettes"

Braquage au Ritz : Frédéric Beigbeder a cru à une "attaque terroriste" et s'est "enfermé dans les toilettes"

DirectLCI
TÉMOIN - L'écrivain mondain Frédéric Beigbeder se trouvait au Ritz au moment du vol de bijoux, mercredi. En pleine interview au bar de l'hôtel, il a été contraint de se cacher, pensant qu'il s'agissait d'une "attaque terroriste". Il raconte sa scène à nos confrères du "Figaro".

Il était dans l’établissement au moment du casse, mercredi en fin d’après-midi. Au bar de l’hôtel précisément. L’écrivain Frédéric Beigbeder rencontrait le "chef Colin Field, star parisienne des cocktails" pour une interview, raconte-t-il à nos confrères du Figaro. Le lieu est calme, bondé de touristes, "américains" pour la plupart. Dès lors, les premières agitations se font sentir. Beigbeder l’avoue, "j’ai pensé à une attaque terroriste (…) Nous étions le lendemain du jour anniversaire de la mort des frères Kouachi".

Habitué des lieux, le mondain "a trouvé refuge vers les sous-sols (...) Là, on s’est retrouvés enfermés dans les toilettes en ne faisant aucun bruit". Le temps passe et "au bout d’une dizaine de minutes, je commençais à blaguer à voix très basse pour détendre l’atmosphère quand nous avons entendu à l’étage des coups de feu en rafale". C'est par le biais d'un SMS que ce dernier a appris qu'il s'agissait d'un braquage. Il a pu ressortir des toilettes, "en chaussettes pour ne pas faire de bruit".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter