Les trafiquants de cocaïne et d’héroïne roulaient en Porsche Cayenne : un vaste réseau démantelé dans les Vosges

Les trafiquants de cocaïne et d’héroïne roulaient en Porsche Cayenne : un vaste réseau démantelé dans les Vosges

DirectLCI
FAIT DIVERS – Treize hommes ont été interpellés la semaine dernière dans le cadre d’un trafic de drogue de grande ampleur organisé à Saint-Dié-les-Vosges.

Des dealers au volant d’une Porsche Cayenne, cocaïne et héroïne plein le coffre, et gare à ceux qui se mettraient en travers de leur chemin, ils pourraient bien se faire couper une phalange…  La scène rappelle celles de films de gangsters. Mais la réalité a rattrapé la fiction à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges). Mardi dernier, 13 personnes ont été interpellées dans les Vosges et dans le département voisin de Meurthe-et-Moselle pour leur implication dans un vaste trafic de stupéfiants. 


A la tête de ce réseau, deux hommes  entre 20 et 30 ans. Ils étaient déjà connus des services de police pour trafic de stupéfiants mais également pour acte de torture et de barbarie. Ils n’hésitaient pas à menacer, voire à torturer, ceux qui refusaient de collaborer avec eux.

Une organisation bien huilée

Pendant plus d’un an, les deux individus ont finement organisé les ventes de cocaïne et d’héroïne dans la région. La structure était digne d’une véritable entreprise. Au sommet de la hiérarchie, les  meneurs donnaient des ordres à leurs subalternes chargés d’écouler la drogue. Ces derniers chargeaient alors les dealers locaux de vendre directement sur le terrain. un trafic pour le moins lucratif : les bénéfices ont permis d’acheter au moins 3 Porsche Cayenne, une Mercedes classée et une Range Rover. 295 000 € en liquide ont été également été retrouvés par les policiers lors de perquisitions. 

En vidéo

Avions, routes, Internet… l’imagination sans limite des trafiquants de drogue

L’ampleur de l’enquête est inouïe, surtout dans une région peu habituée à des trafics d’aussi grande envergure. Menée par plusieurs services de police, elle a duré une année entière. Les interpellations ont, quant à elle, nécessité plus d’une centaine d’agents, y compris la police d’élite. Le Raid et la BRI sont en effet intervenus pour interpeller les individus armés. 

Sur les 13 interpellés, 8 hommes ont été mis en examen. La moitié d’entre eux dort pour le moment en prison. 

Plus d'articles

Sur le même sujet