Qui était Zenash Gezmu, la championne de marathon morte sous les coups en Seine-Saint-Denis ?

Qui était Zenash Gezmu, la championne de marathon morte sous les coups en Seine-Saint-Denis ?

DirectLCI
BRILLANTE - Athlète reconnue, Zenash Gezmu, 27 ans, a été tuée à mains nues lundi soir, dans son appartement de Neuilly-sur-Marne. Son meurtrier s'est rendu aux autorités et a avoué le crime. LCI dresse le portrait de cette jeune femme, réputée discrète et courageuse, qui vivait pleinement sa passion pour la course.

Une athlète émérite et une femme courageuse. Lundi soir, la marathonienne d'origine éthiopienne Zenash Gezmu a été tuée. Son corps sans vie a été retrouvé dans son deux-pièces, situé au troisième étage d'une résidence HLM à Neuilly-sur-Marne, en Seine Saint-Denis. Un homme s'est rendu de lui-même à la police mardi pour s'accuser de ce meurtre. Selon Le Parisien, la jeune femme, âgée de 27 ans, serait décédée d'asphyxie. L'homme, qui a avoué les faits, aurait tué la jeune femme à mains nues. Il a été placé en garde à vue.

LCI revient sur le parcours de la brillante Zenash Gezmu, pleurée par le monde de l'athlétisme.

En vidéo

Les nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes

  • 1Une réfugiée fière d'être en France

    Réfugiée venue d'Éthiopie, Zenash Gezmu est arrivée en France en 2011 après avoir quitté sa famille. Elle avait entamé des démarches pour obtenir la nationalité française, demande refusée, faute d'une bonne maîtrise de la langue. Loin d'être abattue, la marathonienne prenait depuis des cours pour perfectionner son français. 

  • 2Une vie faite de galères

    Dans chaque club d'athlétisme qu'elle a fréquenté, elle a pu compter sur ses rencontres pour l'aider à se loger ou faire ses démarches administratives. À Paris, elle avait trouvé une chambre en foyer de jeunes travailleurs jusqu'à ses 25 ans, l'âge limite pour y vivre. Sans logement, elle avait séjourné dans une chambre au centre équestre de Neuilly-sur-Marne. Avant d'emménager dans cette résidence HLM où s'est donc joué le drame.

  • 3Une femme obstinée et courageuse

    "C'était une femme discrète mais avec un fort caractère. Elle savait ce qu'elle voulait." Ces mots sont ceux de son ancien entraîneur à Neuilly-sur-Marne, Nicolas Vallat, interrogé jeudi par Ouest-France. Femme de chambre dans un hôtel, Gezmu s'entraînait deux fois par jour, "tôt le main avant son travail et le soir, à son tour du travail."

  • 4Une marathonienne accomplie

    Licenciée depuis trois ans à Neuilly-sur-Marne, la jeune femme de 27 ans venait de s'engager en septembre avec le Stade Français. Outre un record personnel à 2h32 au marathon d'Amsterdam et 1h16 au semi-marathon de Montargis en 2016, elle s'était classée 8e des championnats de France du 10 km l'année dernière à Langueux, en Bretagne. Elle avait aussi remporté à trois reprises le marathon de Sénart.

Sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, les messages en hommage à Zenash Gezmu se multiplient ces derniers jours. Un hommage lui sera rendu ce dimanche au cross de Neuilly-sur-Marne, une course lors de laquelle elle avait fini deuxième l'année passée.

Plus d'articles

Sur le même sujet