"Les sages-femmes n’avaient jamais vu ça" : son fils est né le 29 février 2012, sa fille le 29 février 2016

"Les sages-femmes n’avaient jamais vu ça" : son fils est né le 29 février 2012, sa fille le 29 février 2016
Famille

ANNÉE BISSEXTILE - Ce samedi, les "nés un 29 février" vont pouvoir, comme tous les 4 ans, fêter véritablement leur anniversaire. Un jour encore plus particulier pour Julie et ses enfants Paul et Lucie : ils ont tous les deux vu le jour à cette date, à quatre ans d'intervalle. La maman nous raconte cette incroyable coïncidence et ses conséquences.

Naître un 29 février, aubaine ou malchance ? Tous les quatre ans, la question se pose. Il y a les pour : on peut fêter deux fois son anniversaire les années non bissextiles (le 28 février et le 1er mars) et, cerise sur le gâteau, on peut prétendre avoir 10 ans le jour de son 40ème anniversaire ! 

Et puis, il y a certaines futures mères qui pour rien au monde ne souhaiteraient accoucher ce jour-là. Julie, l'heureuse maman de Paul et Lucie, nés respectivement le 29 février 2012 et... le 29 février 2016, en a croisées plus d'une à la maternité. Comme sa voisine de chambre venue mettre au monde son enfant dans la nuit du 28 au 29 février, et qui a tenu à ce que l'heure inscrite sur l'acte de naissance soit 23h59, pour ne surtout pas que la date tombe le 29 février.

Pour Julie, pas question de manger de ce pain-là. Elle n'a pas eu le choix et s'en réjouit. A deux jours de la date fatidique, la trentenaire s'apprête même à déclarer cette journée portes ouvertes pour célébrer comme il se doit l'anniversaire de ses deux bout'chou à la maison. "Tout ceux qui voudront venir (famille, amis, cousins...) sont les bienvenus, dit-elle à LCI. "Ça n'arrive que tous les quatre ans, alors on met les petits plats dans les grands".

Lire aussi

1 chance sur 2.134.521

Tout a commencé il y a huit ans, lorsque la nature décide de jouer un tour à ce couple de Nantais. Un garçon, prévu le 11 mars, voit finalement le jour le 29 février 2012. Dans l'absolu, il avait 1 chance sur 1.461 de naître ce jour-là. "Oh le pauvre !", s'est exclamé leur entourage. Mais les heureux parents ne l'entendaient pas de cette façon. 

"Je me disais que ça ferait son originalité. Pour moi ce n'était pas un souci, avance Julie. C'est même tout bénéfice d'être né un 29 février car trois années sur quatre, on vous le fête pendant deux jours : certains le 28, parce qu'ils disent qu'après ce sera trop tard, et d'autres le 1er mars car ils ne veulent pas le souhaiter avant. Résultat, ceux qui ont cette date de naissance ont deux anniversaires les années non bissextiles et une grosse fête tous les quatre ans. Finalement, ils sont très chanceux", souligne-t-elle. 

Pour ne pas que Paul se sente trop différent, ses parents lui ont rapidement expliqué qu'il était né un jour très spécial, qui n'arrive que tous les quatre ans. "C'était important de dédramatiser car il entendait toujours les gens autour de lui en parler de façon négative. Il fallait le rassurer et lui montrer que ce n'était pas si problématique que ça", poursuit la maman.

"La famille et les amis n'y croyaient pas et pensaient que c'était une blague"- Julie, maman de Paul et Lucie

Finalement, les astres se sont chargés du reste et le petit garçon ne se sentira plus jamais seul : quatre ans plus tard, une petite sœur, annoncée pour le 13 mars, a pointé elle aussi le bout de son nez le 29 février ! Deux naissances coup sur coup à cette date, la statistique prend une tournure exceptionnelle : la probabilité monte à 1 chance sur 2.134.521 ! "C’est dingue, reconnaît Julie. On se disait qu'il y avait peu de chances qu'elle arrive le 29 février, même si on trouvait sympa que Lucie partage cette date avec son frère. Et finalement, c'est arrivé. On l'a fait".

Et les réactions ne se sont pas fait attendre. "La famille et les amis n'y croyaient pas et pensaient que c'était une blague, raconte la jeune maman. Quant aux sages-femmes, elles ont accueilli cette naissance avec fierté, car finalement peu de mamans accouchent ce jour-là. Et encore moins deux fois de suite. Elles nous ont confié qu’elles n’avaient jamais vu ça. 

Les parents, eux, restent zen. "C’est une histoire qu’ils auront en commun, qu’ils vont se raconter. Ça les rend originaux. Et, au moins, Lucie partagera la même galère que son frère. Elle n’aura pas plus de véritables anniversaires que lui. Et puis, entre nous, c'est la nature qui a décidé. Peut-être qu'on recommencera dans quatre ans ! "

Lire aussi

Pour l'instant, seule une famille habitant au nord de la Norvège a eu trois enfants nés un 29 février. Ils apparaissent dans le livre Guinness des records comme étant les trois seuls enfants d'une même famille nés à une date qui ne revient que tous les quatre ans. Leur mère n'a jamais voulu révéler son "secret".

En France, environ 2 000 bébés naîtront ce samedi 29 février, contre 2144 en moyenne les autres jours de l'année (et 1653 en moyenne le 1er janvier, jour où le nombre de naissances est le plus bas), selon les chiffres de l'INSEE sur la répartition quotidienne des naissances de 1968 à 2018

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent