Accouchement dans le RER D : les bébés nés dans le train ou l'avion ont-ils vraiment droit à des années de voyages gratuits ?

Accouchement dans le RER D : les bébés nés dans le train ou l'avion ont-ils vraiment droit à des années de voyages gratuits ?

CADEAU DE NAISSANCE – Mercredi, un enfant est né dans la gare de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, après que sa maman a perdu les eaux dans le RER D. La SNCF a promis de faire un "geste" envers ce "nouveau client". Mais en la matière, tous les moyens de transport n’offrent pas les mêmes avantages à ceux qui voient le jour en leur sein.

L’accouchement s’est déroulé en pleine grève, mais heureusement la maman circulait hors des heures de pointe dans un train qui n’était pas bondé. Mercredi, une femme a perdu les eaux dans le RER D, qui s’est alors arrêté en gare de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), où elle a accouché d'une petit fille. Un "incident voyageur" - le trafic a été bloqué 40 minutes – qui s’est déroulé "dans le calme" selon la SNCF. 

Lire aussi

"On a un nouveau client, on va lui souhaiter la bienvenue", s'est réjoui un porte-parole de la compagnie, assurant qu'elle ferait "un geste", sans préciser dans l'immédiat de quoi il s'agirait. On peut s'en douter car c'est loin d'être la première fois qu'un bébé voit le jour dans l'une de ses rames : l'année 2018, par exemple, a été un bon cru puisqu'elle a vu quatre nouveaux-nés pousser leur premier cri dans les trains du réseau francilien. Le dernier en date, il y a presque un an jour pour jour, une petite fille arrivée le 13 décembre sur la ligne D du RER à la gare Saint-Denis Stade-de-France, avait reçu un Pass Navigo gratuit jusqu'à ses 25 ans : c'est la tradition à la SNCF pour les heureux événements qui se produisent dans le RER.

La compagnie se montre encore plus généreuses pour les grandes lignes : en janvier dernier, un petit Kilian a vu le jour dans un train Ouigo ralliant Paris à Strasbourg, et s'est vu offrir des voyages gratuits jusqu'à ses 18 ans, mais cette fois partout en France.

Des privilèges qui varient

Les voyages gratuits à vie offerts par les compagnies de transport en cas de naissance sur leur ligne sont un mythe. Mais les "gestes" comme ceux de la SNCF sont légion. Ainsi, la RATP offre elle aussi des cartes de transport gratuites aux bébés nés sur la partie de son réseau francilien ou dans le métro , comme pour ce petit garçon en novembre 2018 :

Et du côté des cars ? On connaît depuis quelques mois la politique de FlixBus en la matière : en mai dernier, pour la première fois en 6 ans d'existence, une petite Zenep était née sur l'une de ses lignes, sur l'autoroute A1. La fillette pourra y voyager gratuitement jusqu'à sa majorité.

Lire aussi

Concernant les compagnies aériennes, la légende urbaine des billets gratuits à vie a là aussi du plomb dans l'aile. Air France n’en offre pas, mais selon un porte-parole, interrogé en 2011 par Slate, la compagnie sait "avoir le geste approprié pour féliciter la famille" : une "bonne bouteille" pour les parents n’est pas exclue. Toutefois, d'après Air France, un accouchement en plein vol dans un de ses appareils surviendrait seulement une fois tous les quinze ans, notamment parce que la compagnie déconseille fortement de voyager après la 37ème semaine de grossesse.

Du côté des compagnies étrangères, là-aussi un "petit cadeau" peut être offert aux heureux parents. Cette politique est appliquée notamment chez British Airways, Iberia, ou encore American Airlines. Mais vu la rareté de ce type d'événement, la compagnie américaine low-cost Spirit Airlines s'est montrée, elle, plus généreuse. En 2017, le petit Christoph, né dans les airs entre Fort Lauderdale (Floride) et Dallas (Texas), s’est vu offrir en guise de cadeau de naissance un vol gratuit, une fois par an, à l’occasion de son anniversaire, pour lui et la personne de son choix, rapportait à l'époque Europe 1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

EN DIRECT - Covid-19 : l'Ordre des médecins pour un "accompagnement" plutôt qu'un isolement des malades

Le journaliste Rémy Buisine a-t-il vraiment refusé de répondre à l'IGPN?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Lire et commenter