Argent de poche : les enfants français reçoivent en moyenne 7,83 euros par semaine

Famille

TIRELIRE – Selon une étude AXA dévoilée par Le Parisien, les enfants français touchent en moyenne 7,83 euros d’argent de poche par semaine. Un montant en baisse qui s’explique par l’abandon progressif de ce rituel sacro-saint.

Jadis, les enfants attendaient patiemment la "paie" hebdomadaire. Un rituel qui s’estompe avec le temps. D’après une étude AXA Investment Managers révélée ce vendredi par Le Parisien, les Français âgés de 8 à 15 ans touchent en moyenne 7,83 euros d’argent semaine par semaine. Soit bien moins qu’en 2014 où une étude Fortuneo évoquait un chiffre de 11,75 euros. 

Une baisse qui s'explique. Dorénavant, les parents français donnent des sous à leur progéniture de manière plus éparse. Et privilégient les grandes occasions. Ainsi, 80% des enfants reçoivent de l’argent en lieu et place des cadeaux à Noël ou pour leur anniversaire. Les jeunes de 8 à 11 ans sont 33% à préférer cette pratique. Un chiffre qui monte à 68% chez les 14-15 ans. Les minots français auraient ainsi tendance à faire des économies, pour pouvoir s’acheter in fine l’objet tant convoité. 

1,1 milliard d'euros au total pour les petits Français

"Ils savent que papy et mamie vont leur donner une somme dans un mois, pour leur anniversaire par exemple, puis font des repérages pour cibler ce dont ils ont envie avant de pouvoir enfin l’obtenir", souligne Nicole Prieur, psychothérapeute citée par Le Parisien. 

Voir aussi

Selon le baromètre Kids & Teens’Mirror, les minots français reçoivent tous les ans 1,1 milliard d’euros en argent de poche. Avec cet argent, les filles achètent surtout des vêtements (19 %) ainsi que des livres, des friandises, des chaussures et des bijoux. 

Quant aux garçons, ils privilégient les jeux vidéo (29 %), les habits, les livres, les sucreries et les souliers. A noter qu'ailleurs dans le monde, les minots reçoivent plus d'argent de poche hebdomadaire que les jeunes Français (15,79  euros à Singapour, 14,57 euros au Royaume-Uni). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter