Attention chiens méchants : voici les races qui risquent le plus de mordre les enfants

Famille

ÉTUDE - Entre les enfants et les chiens, c’est souvent une grande histoire d’amour. Mais parfois, la cohabitation peut s'avérer dangereuse. Certaines races de chiens présenteraient en effet plus de risques de morsures pour les plus jeunes, comme le révèlent de nouvelles recherches menées par l'Ohio State University.

"Vous auriez un chien gentil avec les enfants ?" : lorsque des parents souhaitent adopter un chiot, voilà systématiquement le genre de question qu'ils posent. Et pour cause... Même si beaucoup de races remplissent cette condition et peuvent être de véritables crèmes avec les tout-petits, il faut garder à l'esprit qu'un chien reste un animal qui peut mordre s'ils se sent en danger. 

Ainsi, selon les chiffres de l'Institut de veille sanitaire, en 20 ans, les morsures canines ont provoqué le décès de 33 personnes dans l’Hexagone. Parmi elles, 22 avaient moins de 15 ans et 16 moins de 5 ans. C’est dire si les enfants sont concernés par le problème. Et ce fléau n'est pas propre à la France. D'après les Centers for Disease Control and Prevention, aux États-Unis, 4,7 millions de personnes sont mordues par un chien chaque année, dont 20% ont ensuite besoin de soins médicaux, et ce sont principalement des enfants âgés de 5 à 9 ans.

Résultat, des chercheurs américains du Collège de médecine de l’Ohio State University et du Centre médical Wexner de l’Ohio State University ont décidé d'identifier les races et les traits physiques des chiens présentant le risque le plus élevé de morsure. Ils souhaitent ainsi que les parents de jeunes enfants utilisent ces informations pour décider au final quel animal posséder.

Voir aussi

Attention aux chiens de race mélangée

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont étudié quinze ans de traumatismes au visage liés à des chiens. Ils ont examiné la taille de la plaie, la déchirure des tissus, les fractures osseuses et d'autres blessures suffisamment graves pour justifier une consultation par un chirurgien, puis ont créé une échelle de gravité des dommages. Ils ont par ailleurs effectué une recherche documentaire exhaustive de 1970 à aujourd'hui sur les morsures de chien dont la race était signalé, et ont combiné le tout. 

A l'arrivée, leur étude, publiée dans le Journal international d'oto-rhino-laryngologie pédiatrique, révèle que ce sont les pit-bulls et les chiens de race mélangée qui présentent le plus grand risque de mordre et causent le plus de dégâts par morsure. Il en va de même pour les chiens à tête large et courte pesant entre 30 et 45 kilos.

Ils peuvent occasionner de nombreux traumatismes pour les jeunes enfants. "Cela va de simples lacérations aux blessures dans lesquelles une perte de tissu importante nécessite une greffe ou une autre opération de reconstruction", a déclaré le Dr Charles Elmaraghy, co-auteur de l'étude. "Et si les plus jeunes sont particulièrement vulnérables, c'est que bien souvent ils ne remarquent pas les signes avant-coureurs qui alertent sur le fait qu'un chien va mordre", a-t-il ajouté.

Voir aussi

La vigilance des parents s'impose

Il faut dire que les circonstances qui poussent un chien à mordre varient et peuvent être influencées par les tendances comportementales de la race, mais aussi par le comportement de la victime, des parents et du propriétaire du chien. Du coup, pour éviter les accidents, il incombe aux maîtres d’éduquer leur chien… et aux parents d’éduquer leurs enfants.

Tout d'abord, en présence d’un chien, la vigilance des parents s’impose. Par exemple, il peut parfois être plus prudent d’enfermer le chien dans une pièce quand la surveillance n’est pas possible (fête, présence de nombreux enfants…). "D'autres règles doivent être suivies", ajoute Meghan Herron, professeure agrégée de services cliniques vétérinaires au College of Veterinary Medicine de l'Ohio State, listant des conseils de bon sens :

• "La plupart des morsures d'enfants survenues chez un chien de la famille étant observées lorsque le chien se repose et que l'enfant s'approche, essayez de fournir et d’encourager les lieux de repos loin des endroits où les enfants courent et jouent", dit-elle.

Voir aussi

• "Beaucoup de morsures se produisent également lorsqu'un adulte est dans la pièce. Alors, si vous ne pouvez pas être attentif aux interactions entre le chien et l’enfant, il peut être préférable d’obtenir une barrière physique entre eux, comme un portail pour bébé ou une caisse pour le chien. Ceci est particulièrement important pour les tout-petits dont les comportements peuvent être plus erratiques, imprévisibles ou effrayants pour un chien", poursuit-elle.

• "Demandez aux enfants de laisser tranquilles les chiens qui dorment et de rester en dehors de leurs paniers ou de leurs niches. Et si l'endroit préféré du chien est le canapé, placez une serviette ou une couverture pour bien délimiter l'espace chien/enfant", prévient-elle.

• "Les enfants ne doivent pas approcher, toucher ou interagir avec les chiens pendant qu'ils mangent. Prévoyez un endroit calme pour permettre aux chiens de manger loin des zones où les enfants courent et jouent. Par ailleurs, les produits à mâcher  ne doivent être donnés que lorsque les chiens sont séparés des aires de jeux pour enfants", ajoute-t-elle.

• Enfin, demandez aux enfants de trouver un adulte si un chien prend un de leurs jouets ou une collation. Les enfants ne doivent jamais tenter de récupérer ces objets eux-mêmes", conclut-elle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter