Cantines scolaires : ce qui se profile pour le déjeuner des enfants après le 11 mai

Cantines scolaires : ce qui se profile pour le déjeuner des enfants après le 11 mai
Famille

RESTAURATION - Le protocole sanitaire encadrant la reprise de l'école dès le 11 mai sera connu vendredi après des discussions avec les maires et les syndicats d'enseignants, a annoncé ce mercredi Jean-Michel Blanquer. Cela concerne notamment les services de la cantine. Ils seront à adapter "école par école", a-t-il précisé.

A l'issue des annonces mardi du Premier ministre sur le déconfinement à l'école, syndicats d'enseignants et parents d'élèves ont réclamé un protocole sanitaire précis pour pouvoir s'organiser "concrètement" sur le terrain. Notamment concernant la question de la cantine.

Réponse de Jean-Michel Blanquer ce mercredi sur BFMTV-RMC : "Nous avons défini un cadre national très clair, par exemple le protocole sanitaire va être disponible dès vendredi, a-t-il dit. Ce protocole est inspiré de ce que le Conseil scientifique a produit comme note. Nous avons aussi fait toute une comparaison internationale sur ce sujet, nous avons travaillé avec le bureau Veritas", a-t-il indiqué.

La possibilité pour les enfants de pouvoir déjeuner à l’école est fondamentale.- Jean-Michel Blanquer

L'Académie de médecine avait publié samedi une batterie de recommandations pour la réouverture des écoles, proposant notamment "une disposition sécurisée des places" à la cantine, tandis que le Conseil scientifique recommande, lui, "d’organiser les repas en classe". 

Dans certaines communes, "la cantine de l’école sera en mesure de respecter les règles sanitaires" et pourra donc y accueillir les enfants pour le déjeuner. Mais, parfois, on demandera aux élèves de venir à l’école avec leur repas déjà préparé. Cela se décidera école par école", a précisé le ministre de l'Education nationale. La possibilité pour les enfants de pouvoir déjeuner à l’école est "fondamentale", a insisté Jean-Michel Blanquer. Car le gouvernement "n’encourage pas une reprise par demi-journée. Il faut que les enfants puissent venir une journée entière pour ne pas avoir le problème des transports notamment", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Une offre simplifiée

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Du côté de la restauration collective, on travaille aussi d'arrache pied pour que les élèves puissent prendre leur repas dans les meilleures conditions sanitaires. Ainsi le groupe Elior planche sur "une restauration traditionnelle en self, préparée sur place ou via ses cuisines centrales, avec mise en place de consignes de sécurité strictes et offre simplifiée. "Le flux d'élèves est organisé par un marquage au sol et par le personnel. L'amplitude horaire élargie doit aussi permettre de mieux réguler le trafic et de n'occuper qu'une place sur deux", a indiqué son directeur général, Philippe Guillemot , dans Les Echos.

D'autres offres sont aussi envisagées comme le panier-repas mangé en salle de classe, voire des pique-niques pris en extérieur.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent