Cette maternité de Grenoble permet aux jeunes parents de dormir dans un lit double

Famille
DirectLCI
FAMILLE - Dans l'Isère, une maternité a décidé de joindre l'utile à l'agréable. Pour le confort de la famille, elle a décidé d'installer des lits doubles dans les chambres, afin de réunir tout le monde.

Comme à la maison. Depuis le début du mois, le Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble (GHM) a décidé de lancer une opération un peu spéciale pour satisfaire les parents. La maternité a ainsi mis en place dans deux de ses chambres des lits doubles. Le but ? Accueillir les parents afin qu'ils connaissent ensemble les premières joies de la maternité et de la paternité, le papa n'étant plus contraint de dormir dans des conditions inconfortables ou de rentrer au domicile familial durant la nuit.


Une initiative relayée par France Bleu Auvergne-Rhône-Alpes qui a tout de suite trouvé écho auprès des parents, explique une sage-femme du service. "On a fait la surprise à la première maman qui a utilisé le lit double, on avait installé des ballons dans la chambre. Quand elle est arrivée, elle a pleuré de surprise. C'était génialissime. En plus, le couple habitait loin, à l'Alpe-d'Huez, donc ils étaient vraiment ravis", explique-t-elle au quotidien régional.


Si l'initiative peut paraître simple sur le papier, elle a demandé quelques efforts pour le corps médical, à comment par des ajustements techniques (déplacement autour de la mère) ou de discrétion (lorsque les deux parents sont présents dans la pièce, par exemple).

Des dons à l'origine de l'initiative

Pour parvenir à cet objectif, le groupe hospitalier a pu compter sur un financement participatif qui a permis de récolter plus de 7000 euros. Les 130 donateurs ont donc permis d'installer les deux lits. Et chose importante, la maternité ne fait pas payer ce service supplémentaire. 


Un mesure forcément bien accueillie par les parents, donc. Si la présence du père avec l'enfant est appréciable, elle l'est d'autant plus pour la maman qui peut se sentir soutenue. Le service compte bien élargir son dispositif, explique France Bleu, mais attend pour cela de nouveaux dons.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter