Comment les sites de garde pour enfants sont impactés (ou pas) par la grève du 5 décembre

Comment les sites de garde pour enfants sont impactés (ou pas) par la grève du 5 décembre
Famille

Toute L'info sur

Les grèves de décembre 2019 contre la réforme des retraites

SYSTÈME D - A l'approche de la grève du 5 décembre, alors que les écoles et les crèches devraient être fortement perturbées, de nombreux parents sont sur le pied de guerre pour trouver des solutions de garde pour leurs enfants. Le baby-sitting semble être la solution la plus prisée. Résultat, certains sites spécialisés se disent particulièrement sollicités. Comment vont-ils s'adapter ?

Transports, électricité, hôpitaux.. les appels au blocage s’accumulent pour la mobilisation du 5 décembre. L’éducation nationale n’est pas en reste puisque la quasi-totalité des syndicats appelle à faire grève et commence à s’organiser pour la suite du mouvement. 

Comment éviter la panique pour les nombreux parents qui, en plus des difficultés rencontrées pour se rendre au travail, risquent de trouver porte close à l’école ? Pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir compter sur un proche, ni celle de pouvoir emporter leurs dossiers chez eux, faire appel à une baby-sitter semble être LA solution plébiscitée. 

Lire aussi

Ainsi, la plateforme de garde d'enfants Yoopies affirme avoir observé "une hausse de 87% de la demande par rapport à un jeudi normal. Et de 103% en Ile-de-France". Une augmentation qui reflète surtout des besoins ponctuels, à l'image de cette annonce postée sur le site le 14 novembre : "Je recherche une garde ponctuelle pour un enfant de 11 ans le temps de faire le changement entre mon compagnon commençant à 12 h son travail et moi même finissant le mien à 14h30".

D'autres parents cherchent aussi à anticiper, au cas où l'école de leur enfant serait fermée ce jour-là. "A ce stade, les parents pré-sélectionnent et contactent les profils qui les intéressent. Si le blocage de leur établissement se confirme, ils pourront valider la réservation en un clic et ainsi s’éviter la panique d’une recherche de garde à la dernière minute", témoigne Benjamin Suchar, le fondateur de Yoopies. Et pour soutenir les parents en galère, l'entreprise a décidé d'offrir une heure de garde gratuite pour toute réservation le 5 décembre. Pour ceux qui accepteraient une garde partagée, la facture pourrait aussi s'alléger. 

L'entourage plus sollicité que d'habitude

Autre son de cloche, pour le spécialiste de la garde d'enfants 0² Care Services, aucun emballement n'est à signaler à l'approche du jour J, "notamment parce que lorsqu'une grève est annoncée, la plupart des parents cherchent d'abord des solutions dans leur entourage", nous dit-on. Et quand ils échouent, ils ne réservent pas forcément une baby-sitter, mais posent plutôt une RTT ou pratique le télétravail". 

Pour autant, le site Claudine Petite maman , qui permet aux parents de choisir des nounous de confiance, a décidé de prendre les devants et de mobiliser ses baby-sitters pour le 5 décembre : "Nous travaillons avec de nombreuses étudiantes qui peuvent facilement se libérer ce jour-là", explique à LCI sa fondatrice Marie Baglione. Par ailleurs, au vu du nombre d'heures de garde qui pourrait être exponentiel, notamment si la situation venait à s'enliser, le site permet aux familles de se mettre en relation afin de privilégier les gardes partagées. "Ce qui au final leur permet de ne pas payer un coût trop élevé", souligne la responsable.

Lire aussi

Si toutefois vous faites partie des parents non-prévoyants, et que vous n'avez toujours pas songé à un mode de garde, sachez que si vous choisissez de passer par une agence ou un site Internet payant, le coût est calculé en fonction de votre situation familiale, du revenu fiscal de référence, du nombre d'enfants à garder et de leur âge, de votre région… Pour accéder aux différentes annonces, les sites payants proposent généralement des abonnements au mois, au trimestre ou à l'année avec des tarifs dégressifs. Renseignez-vous auprès de l'agence la plus proche de chez vous. 

Dans les trois situations, sachez par ailleurs que vous pouvez bénéficier de différentes aides (PAJE, réduction fiscale, chèque emploi service universel, aides régionales…). Et si finalement l'idée de trouver une baby-sitter sur Internet vous déplaît, la bonne vieille méthode du bouche-à-oreille, voire de l'annonce dans la boulangerie, peut toujours faire ses preuves.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter