Halloween : les sorties qui devraient plaire à vos enfants

Halloween : les sorties qui devraient plaire à vos enfants

Famille
DirectLCI
BOUH ! - Vous n’y échapperez pas ! Les citrouilles, sorcières et autres toiles d’araignées vont être servies à toutes les sauces durant ces vacances de la Toussaint. Alors si vous ne voulez pas jouer les rabat-joies, suivez nos conseils pour passer l’Halloween le plus effrayant possible !

On a longtemps considéré Halloween comme une fête commerciale venue tout droit des Etats-Unis. Que nenni ! Il faut remonter 2500 ans en arrière pour retrouver ses origines. A cette époque, les Celtes célébraient la fête de Samain où les esprits venaient rendre visite aux vivants. L’influence de l’Eglise a ensuite progressivement supplanté cette célébration par celle de la Toussaint, le 1er novembre. La veille de cette date était considérée comme la veille du Nouvel An chez les Celtes (en anglais : All Hallows Eve, ndlr). Le temps s'est chargé de transformer l'expression en Halloween. 


Il faudra attendre le milieu du 19ème siècle pour que les Irlandais - descendants des Celtes - fuyant la grande famine qui frappe leur pays, apportent sur le Nouveau Continent leurs contes et légendes. C'est ainsi qu'Halloween devient une fête aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Irlande et en Grande-Bretagne. Pas si éloignés des Américains qui rivalisent d’imagination pour décorer leur maison, éclairer leurs citrouilles et organiser des parades effrayantes, au Mexique, "El dia de los muertos" est célébré le lendemain d’Halloween. On va en famille au cimetière, trinquer et danser sur les tombes tout en mangeant des bonbons en forme de tête de mort. 


Depuis quelques années, la fête s'impose en France. Elle est, pour les enfants, l’occasion de se déguiser, de se faire peur et de manger des bonbons. Il est également de bon ton de creuser des citrouilles dans lesquelles on glisse des bougies. Il faut savoir qu'à l’origine, c’était plutôt des navets qu’on évidait.

En vidéo

VIDÉO - J'ai testé pour vous le Manoir de Paris... Et on a bien crié

Les parcs d'attraction jouent le jeu

Cette année, pas un parc d’attraction n'a fait l'impasse sur la fête d’Halloween. A la mer de sable, ambiance mexicaine : après avoir déguisé les enfants, on les emmène découvrir "El dia de los muertos". Le Parc Asterix, quant à lui, donne le ton avec son thème "Peur sur le Parc" : maisons hantées, sorcières, chaudrons magiques… frissons garantis ! A Disneyland Paris, exit les princesses et place aux méchants ! Les enfants oseront-ils approcher Jafar, Cruella ou le Capitaine Crochet, prêts à tout pour les faire mourir de rire dans un nouveau spectacle au Théâtre du Château ? Ils descendront après le final pour vous rencontrer et se feront un malin plaisir de prendre la pose pour des photos à vos côtés. On peut aussi aller faire un tour à France Miniature qui propose aux familles de frissonner les mercredi et dimanche des vacances de la Toussaint. Un parcours jeu dans les plus beaux sites de France à quarante minutes de Paris. 

Pendant ce temps, près de Nantes, pendant toutes les vacances de la Toussaint, les "petits monstres" déguisés sont les invités du parc animalier Planète Sauvage. Et du 28 au 31 octobre, petits et grands pourront découvrir les nombreuses animations mises en place sur le parc  pour fêter Halloween.

Déguisés ou pas

Plein d'autres activités sont également proposées pour immerger les enfants dans l'esprit d'Halloween de façon unique et originale. Ainsi, le site CréerMonLivre.com permet à votre enfant d'être le héros de son roman. Pour cela, il lui suffit de choisir un livre sur le thème des fantômes, des sorcières ou de tout autre personnage effrayant, et de le personnaliser avec pleins d'anecdotes personnelles (son entourage, ses goûts, ses habitudes...). Il n'aura plus qu'à patienter trois jours pour recevoir chez lui une aventure unique, à son image.


Si vous êtes plus branché déguisements, direction la Seine. Emmenez vos enfants (dès 3 ans) à leur premier concert rock. Le Petit bain, salle de concert flottante dans le 13ème arrondissement de Paris, propose le 31 octobre un bal rock avec des chansons qui parlent de cauchemars, de sorcières, et de bonbons. Et si vous préférez plonger dans un univers troublant et psychédélique, rendez-vous au musée Grévin, dans le 9ème arrondissement de Paris, pour 7 nocturnes terrifiantes du 25 au 31 octobre (les 25,26, 28, 29 octobre de 20h à minuit, et les 27, 30 et 31 octobre jusqu'à 1 heure du matin).

Muffin araignée et soupe sanglante

Un muffin araignée et une soupe sanglante, tel est l’appétissant goûter qu’offre le musée Maillol aux enfants qui viendront découvrir l’exposition Giacometti les 30 et 31 octobre. De son côté, la Ferme de Gally, dans les Yvelines, renouvelle sa "fête de la citrouille" du 26 au 31 octobre. On y va en famille, on cueille des citrouilles , et on apprend avec un animateur à les creuser pour en faire des décorations que l’on rapporte à la maison.


Pour les plus grands, Starbucks a imaginé une nouvelle saveur, en édition limitée du 25 au 31 octobre, le diaboliquement délicieux Vampire Frappuccino (4,65€). Cette boisson glacée et frappée aux saveurs de fraise et chocolat est surmontée d’une crème fouettée et d’un nappage saveur fraise, pour évoquer le côté sanglant.

Un sort ou... un soin !

Et si vous faisiez frissonner le bain de vos bout'chou ? Monstres, fantômes et citrouilles sont à l’honneur chez Lush avec la nouvelle collection Halloween 100% vegan. Craquez, par exemple, pour le savon phosphorescent Ghost in the Dark (8,50€). Exposé à la lumière dans la journée, il brillera dans le noir dès la tombée de la nuit pour le plaisir des plus jeunes avec à la clé une bonne odeur de citronnelle et de bergamote. Vous pouvez aussi opter pour la bombe de bain en forme d'oeil (6,95€) et le pain moussant Bewitched (6,95 €) en forme de tête de chat noir. À moins que vous ne préfériez le coffret Bewitched (35,95€), entouré d'un joli Knot Wrap, un tissu en coton réutilisable, avec une tête de sorcière.

De son côté The Body Shop s'inspire de la célébration sud-américaine "Dia de los muertos" avec un beurre corporel (17€), un gel douche (7€) et une crème pour les mains (6€), décorés d'un calavera (tête de mort, en espagnol, ndlr) fleuri. On fond pour le parfum qui mêle de la vanille de Madagascar, des pépins de citrouille et des notes de fève de Tonka. La gamme est végétarienne et les soins corporels sont même vegan.

Sur le même sujet

Plus d'articles