Ecriture en miroir : pourquoi certains enfants inversent-ils les lettres ?

Famille

TROUBLE - Votre enfant de 5 ans se met à écrire le chiffre 3 comme la lettre E à l’envers et vous ne comprenez pas pourquoi. Il s’agit tout simplement de l’écriture en miroir. Un phénomène plus répandu qu'on le pense.

Il est plus en plus fréquent d'observer chez les jeunes enfants des phénomènes d'écriture en miroir. Egalement connue sous le nom d’écriture spéculaire, il s’agit en réalité d’une forme d'écriture où les mots s'écrivent dans l'ordre inverse du mode de lecture normal, avec une inversion graphique latérale des lettres. En d’autres termes, l’écriture en miroir est une écriture correcte, mais à l’envers. Un peu à la manière de Léonard de Vinci qui, pour tenir ses écrits à l'abri des regards indiscrets, avait l'habitude d'écrire de droite à gauche - un miroir était alors nécessaire pour lire ses manuscrits.

Selon le pédopsychiatre Stéphane Clerget, interrogé par LCI, "ce petit défaut touche surtout les enfants entre 4 et 5 ans" et il se révèle "de plus en plus fréquent", pour une raison simple : "De la même façon qu’on incite les enfants à la précocité, à l’autonomie, à la stimulation, on apprend aux enfants à écrire de plus en plus tôt et de fait, de plus en plus d’enfants sont exposés à cette écriture en miroir."

Voir aussi

Idées reçues, idées fausses

Mieux vaut donc rassurer dans un premier temps les parents tant, de cette écriture, découlent de nombreux jugements hâtifs et préjugés erronés, comme par exemple le fait de penser qu’elle serait liée à l’usage massif des tablettes numériques : "Non, l’écriture en miroir n’est pas une maladie de la modernité, ça fait 150 ans que ça existe !", lance Stéphane Clerget. En effet, ce terme a été introduit dans la littérature scientifique par le neurologue allemand Alfred Buchwald en 1878. Une incursion qui, les années suivantes, a donné lieu à diverses explications insuffisantes, voire totalement fallacieuses, comme par exemple l'assimilation de cette écriture en miroir au simple fait être gaucher : "C’est une erreur de penser qu’il s’agit d’un problème de 'gaucherie' tant beaucoup de futurs droitiers écrivent eux aussi en miroir. Dans de rares cas, il peut y avoir un trouble de la praxie, soit un trouble de l’écriture, mais dans la majorité des cas, cela fait presque partie du développement normal", explique le pédopsychiatre.

Au-delà de six ans, consulter un orthophoniste ou un psychomotricien suffit- Stéphane Clerget, pédopsychiatre

Aussi, pourquoi certaines lettres sont-elles inversées ? "Ce phénomène passionne les neurologues depuis des décennies et d’après de récentes études, il semble que cela concerne plus la zone de la mémoire : l’enfant qui photographie les lettres en miroir va avoir tendance à écrire celles-ci, ainsi que les chiffres, selon une certaine logique, avec par exemple les 3 pointant vers la gauche et les E pointant vers la droite. Ce n’est pas tant un défaut qu’une compétence du cerveau que de percevoir en miroir les lettres et les chiffres, et cela tend à se dissiper avec le temps, parce que l’enfant apprend à la réguler et la résout naturellement." Donc, parents, pas de stress inutile : "Si l’enfant a moins de six ans, aucune nécessité de consulter."

Mais si ce trouble s’installe au-delà de six ans, faut-il s’en inquiéter ? "Il s’agit de ne pas recourir à une trop lourde prise en charge", assure notre spécialiste. "Consulter un orthophoniste ou un psychomotricien ça suffit, il n’y a pas besoin de rééducation visuelle, contrairement à ce que l’on peut penser. Pas de pression, pas de dispute, je recommande simplement de faire des lignes d’écriture le soir après l’école. Il faut juste un petit entrainement, une petite gymnastique pour que le cerveau renonce à cette capacité, comme une rééducation. On peut aussi aider l’enfant à se latéraliser, c'est-à-dire à bien distinguer la gauche de la droite. C’est pourquoi la psychomotricité peut réellement lui être bénéfique." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter