Faut-il faire croire à nos enfants que le Père Noël existe ?

Famille
Y CROIRE OU PAS - Certains parents jouent le jeu du bon vieux monsieur barbu venu de Laponie par pure tradition familiale et parce qu'ils ne conçoivent pas la magie de Noël sans cela. Pour d'autres, c'est un mensonge qu'ils seraient bien incapables de dire à leurs enfants. LCI a recueilli vos témoignages et tente d'apporter un éclairage à chacun de ces cas.

C'est une question que de nombreux parents se posent : doit-on faire croire à ses enfants que le Père Noël existe ? Nul doute que l'idée vous a traversé l'esprit et sur le sujet, les clans s'opposent. Il y a ceux qui perpétuent la "magie de Noël" de leur enfance, ceux qui, au contraire refusent que leurs enfants y croient, et ceux qui expliquent à leurs enfants que le Père Noël existe, mais que ceux croisés dans les centres commerciaux sont des faux. 

"Chez nous, on fait en sorte qu'ils y croient le plus longtemps possible"

Pour certains, Noël commence bien avant le 24 décembre à minuit, comme nous avons pu le voir dans les réponses à un appel à témoignages lancé l'an dernier sur la page Facebook de LCI. Aux yeux de Cindy ainsi, la mise en scène va assez loin. "Une semaine avant Noël, dans la nuit, je prends une paire de chaussures que je recouvre de peinture marron sur la semelle. Je fais des traces de pas dans sa chambre et j'écris en minuscule un mot sur son tableau : 'Je suis le petit lutin. Le Père Noël m'envoie te dire que nous avons bien ta commande de cadeaux. Continue à être sage et profites-en pour ranger ta chambre. A très vite. Le Père Noël'." Et cette maman de poursuivre, "l'image de ses yeux au petit matin quand il découvre ces traces de pas... !".


Une autre nous explique la stratégie qu'elle met en place pour les enfants : "Je fais croire à ma fille que j'entends du bruit dans la montée et je lui dis qu'on va voir si c'est bel et bien le Père Noël (...) Du coup on sort de l'appartement et pendant ce temps, tout le monde met les cadeaux sous le sapin. Quand on revient, tous les cadeaux sont là. Et on n'oublie pas d'ouvrir quelques papillotes ou des mandarines histoire de dire que le Père Noël a mangé un bout et bu son verre de lait."


Chez Arielle, c'est une tradition. "Chez nous, on fait en sorte qu' ils y croient le plus longtemps possible. Le 24 décembre, le Père Noël vient déposer tous les cadeaux. Selon les années, il arrive à pied par le chemin, une autre fois par le toit de la terrasse, par la pinède. Et cela depuis plusieurs générations. Tout le monde est ravi du plus grand au plus petit. C'est la magie de Noël", confie-t-elle. 

"Je refuse de leur mentir en général"

A contrario, d'autres refusent catégoriquement que leurs enfants y croient. Magie de Noël ou pas. Pour Naé, c'est une question de confiance car dire que le Père Noël existe revient à mentir, les yeux dans les yeux, à ses enfants. "Mes parents ne m'ont pas fait croire au Père Noël. Donc j'ai toujours eu confiance en eux car il n'y a jamais eu de mensonge. Je fais pareil avec mes enfants", dit-elle. 


Louis partage ce point de vue. "Je refuse de mentir [à mes filles] en général : quand elles ont des questions, quelles qu'elles soient, je leur dis la vérité. Pas forcément toute la vérité, si elles n'ont pas l'âge de tout entendre, mais uniquement la vérité. Je vois mal comment leur apprendre à éviter le mensonge en entretenant un aussi important pendant des années", se justifie ce papa. "Je ne vois pas en quoi leur apprendre qu'un inconnu vient leur faire des cadeaux si elles ont été gentilles est plus positif pour elles que leur faire comprendre que ce sont leurs parents et les gens qui les aiment qui leur font des cadeaux justement parce qu'ils les aiment." 


Pour lui, "Noël est la fête de la Nativité. Je préfère leur parler de la naissance du Christ que d'un personnage inventé par les publicitaires". Et de préciser tout de même qu'il n'a rien contre le personnage du grand monsieur costaud qui vient déposer des cadeaux au pied du sapin, tous les 24 décembre à minuit. "Nous ne sommes pas opposés en soi au personnage : quand les filles en voient une représentation, on leur explique que c'est le Père Noël, un personnage inventé dont on dit qu'il apporte des cadeaux aux enfants. Et que c'est comme les histoires qu'elles lisent, inventé. En somme, ce n'est pas un drame : pour elles, les autres en parlent plus que nous et ce n'est pas un problème", philosophe ce papa. 

Que disent les spécialistes ?

Là encore, les camps s'opposent. Pour certains spécialistes, le Père Noël est peut-être un mensonge mais un "joli mensonge". La psychanalyste Claude Halmos expliquait d'ailleurs au magazine Elle que l'histoire de cet habitant de Laponie si généreux est "un moyen de symboliser une chose qui existe vraiment : l’envie de donner, de faire plaisir à ceux qu’on aime (...) Et lorsque les parents adhèrent à la magie et racontent des histoires, c’est encore plus féérique. Mais s’ils n’ont pas envie de ça, pas la peine de se forcer. L’enfant trouvera du merveilleux autrement. Le tout est de faire de Noël un moment chaleureux." "Pour l’enfant, l’amour est une abstraction et le Père Noël permet de l’incarner. Aucune toxicité, le Père Noël est excellent pour la santé et le développement de l’enfant", poursuit-elle dans le Quotidien du Medecin.


Pour d'autres en revanche, leur faire croire que le gentil monsieur tout de rouge vêtu existe entamerait sérieusement la confiance des enfants envers leurs parents. Ce sont des chercheurs de l'université d'Exeter au Royaume-Uni qui le disent. "Si les parents sont capables de mentir sur un sujet aussi magique et spécial, peut-on compter sur eux pour continuer d'être les gardiens de la sagesse et de la vérité", écrivent ces chercheurs en psychologie. Ces derniers mettent d'ailleurs en avant l'idée que la motivation des parents à faire croire au Père Noël "pourrait ne pas être dans le but de créer un moment de féérie mais par pur plaisir de revivre les joies de leur enfance à eux."


Poussant la réflexion plus loin, ces chercheurs affirment également que l'idée d'un Père Noël version NSA, qui surveille tout le monde, enfants gentils comme pas très sages, est "absolument terrifiante". "La moralité derrière le fait de faire croire aux enfants en de telles histoires doit être remise en question", disent-ils. Et s'il y a bien un point d'accord entre tous les spécialistes sur le sujet, c'est qu'il ne faut pas utiliser le Père Noël comme un outil de contrôle ou de chantage sur les enfants.

Retrouvez tous nos articles sur Noël dans notre dossier consacré.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Tout pour briller à Noël

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter