Fête des mères : non, son origine ne remonte pas au régime de Vichy

Souhaiter une joyeuse fête des mères sans serrer sa maman dans ses bras est difficile. Mais cette année, garder la distance est de mise.
Famille

HISTOIRE - Si le régime de Vichy a bien inscrit la fête des mères, qui se tient ce dimanche 7 juin, au calendrier, il n'en n'est pas le créateur. Contrairement à une idée largement répandue... Explications.

Le maréchal Pétain n'y est presque pour rien ! A l'inverse de ce que beaucoup de personnes pensent, le régime de Vichy n'est pas à l'origine de la fête des mères, que nous allons fêter ce dimanche 7 juin. Les premiers cultes en direction des mamans remontaient en effet à l'Antiquité. Ainsi, durant la Grèce antique, au printemps, on honorait Rhéa, une Titan version féminine, fille de Gaïa (la Terre), d'Ouranos (le Ciel) et mère de Zeus et Poséidon. Une tradition qui se poursuit à l'époque romaine, où Rhéa devient Cybèle. Le 1er mars, on célébrait aussi les "matronalia", épouses et mères modèles de l'empire romain : ces messieurs leur devaient argent et cadeaux.

La tradition s'installera bien plus tard en France, au début des années 1900, grâce à l'initiative de Prosper Roche, le fondateur de l'Union fraternelle des Pères de Famille, qui crée un prix du "Haut mérite maternel" à Artas, un petit village de l'Isère. La fête des mères obtiendra ensuite, par un décret du gouvernement, une reconnaissance officielle en 1926 sous le nom de "Journée des mères de Familles nombreuses". Outre-Atlantique, c'est en 1914 que le président américain Woodrow Wilson inscrit le "Mother's day" dans le calendrier. 

Lire aussi

Mais c'est bien le régime de Vichy qui a inscrit la fête des mères au calendrier. Après la défaite de 1940, le maréchal Pétain met en place la Révolution nationale, une idéologie qui faisait l'apologie de valeurs supposées traditionnelles autour du triptyque "Travail, famille, patrie". La propagande s'adresse aux mères de famille : "Mamans, la femme coquette, sans enfants n'a pas de place dans la cité, c'est une inutile. La mère de famille y a son rôle parce qu'elle est compétente, c'est sur leurs genoux que se forme ce qu'il y a de plus excellent dans le monde, un honnête homme". 

De nos jours, et fort heureusement, la fête des mères n'a plus du tout la même connotation. Même si certains lui reprochent parfois d'être devenue une simple célébration marketing. A l'image de Noël ou de la Saint-Valentin.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent