"Désolé du bruit, je viens de me faire larguer" : le meilleur et le pire des mots échangés entre voisins

Famille

JE T'AIME, MOI NON PLUS - La fête des voisins, ce temps de convivialité, d'échange et de bonne humeur, se tient ce vendredi 24 mai. C'est l'occasion idéale de faire connaissance avec les occupants du quartier. Mais certains n'ont pas attendu ce moment pour échanger quelques amabilités. Petit florilège (non-censuré) des meilleurs mots...

Dure, dure, la vie en communauté. On a tendance à sous-estimer le critère du voisinage dans la recherche d'un bien. Pourtant, mieux vaut s'assurer de la bonne ambiance dans le quartier, au risque de vivre un véritable enfer. 

Heureusement que la fête des voisins, qui se déroule cette année le vendredi 24 ami, est là pour permettre de nouer des liens. Mais pour quelques-uns, l'échange d'amabilités a commencé plus tôt dans l'année par mots doux (ou pas) interposés. Résultat, les meilleurs d'entre eux se retrouvent postés sur les réseaux sociaux. De quoi faire le bonheur des internautes. On a réalisé une petite sélection. Rires garantis !

Voir aussi

Le voisin fêtard (mais qui n'assume pas)

Le voisin qui ne dort jamais

Le voisin exhibitionniste

Le voisin honnête, mais un peu arrogant

Le voisin cleptomane

Le voisin blagueur

Le voisin adepte des formules de politesse

La voisine casse-pieds

La voisine (érotico-)écolo

La voisine débauchée

Le voisin bricoleur (acharné)

Le voisin arachnophile

Le voisin sinophile

Le voisin dépressif

Le voisin qui vous veut du bien

Le voisin (un peu trop) fan des télé-crochets

Le voisin amoureux de l'Italie

Le voisin adepte de Spotify

Le voisin qui n'aime pas le gaspillage

Le voisin qui redonne foi en l'humanité !

Vérifiez à deux fois avant de signer votre bail. Sans quoi, vous vous engagez pour le meilleur (et surtout le pire). On vous aura prévenus ! 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter