Le gouvernement teste l'apprentissage de la natation dès la maternelle pour lutter contre la hausse des noyades infantiles

Famille

EXPÉRIMENTATION - Face aux chiffres des noyades infantiles encore trop élevés, notamment chez les moins de six ans, la ministre des Sports, missionnée pour établir un nouveau plan de lutte contre ce type d'accidents qui explosent pendant la période estivale, dévoile ce lundi sa solution dans les pages du Parisien.

Au cours de l'été 2018, le nombre de noyades avait été multiplié par rapport au dernier comptage en 2015. Alors que 332 accidents de ce type ont été recensés chez les moins de 6 ans l'an dernier, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, dévoile ce lundi dans Le Parisien les détails du plan "Aisance aquatique" dont une première expérimentation débute dans deux classes parisiennes. L'idée générale ? Initier les enfants à la natation dès la maternelle.

Actuellement, "entre le transport et le temps passé dans les vestiaires, les élèves ne restent qu’une vingtaine de minutes dans l’eau. Les séances sont aussi trop espacées. Le corps n’a pas le temps de retenir ce qui a été appris", explique l'ancienne championne du monde de natation au quotidien. Et de souligner : "Résultat, la moitié des collégiens, en fin de 6e, ne savent pas bien nager. Ce n’est pas acceptable."

Lire aussi

Lutter contre l’aquaphobie

En pratique, "les petits vont être initiés au milieu aquatique durant une semaine entière avec deux séances par jour", détaille encore la Ministre qui précise que "le temps scolaire sera adapté". Objectif ? Faire en sorte que les enfants se familiarisent avec l’eau dès le plus jeune âge pour prévenir les accidents et lutter contre l’aquaphobie. "On veut leur apprendre à être autonome, dès la moyenne et la grande section, à mettre la tête sous l’eau, à reprendre leur respiration, à traverser un bassin sans paniquer",  poursuit-elle. 

A l'issue de l'expérimentation menée cette semaine en collaboration avec l’Education nationale, "toutes les écoles de France pourront, dès l’an prochain, participer à ce dispositif", a assuré Roxana Maracineanu, qui précise que plusieurs dossiers de candidature ont déjà été envoyés.

Des tutos à destination des parents

Alors que les "parents ont aussi un rôle à jouer", insiste-t-elle, des vidéos de démonstration vont être mise en ligne dès le 22 avril sur le site du ministère "pour les former à cette pédagogie". Il en sera de même à l'égard des professeurs des écoles et des animateurs de centres de loisirs, tout comme l'ensemble des personnes qui veulent promouvoir cette pédagogie. "Et ce n’est pas tout. Un budget de 15 millions d’euros sera dédié au développement des piscines, notamment des bassins d’apprentissage dans les lieux où il en manque", note pour finir Roxana Maracineanu qui avait été nommée ministre des Sports en remplacement de Laura Flessel l'été dernier.

Avant sa nomination, cette dernière qui dispense depuis plusieurs années des stages de natation destinés aux enfants via son association "J'peupa G piscine", avait fait parler d'elle en déplorant la hausse du nombre de noyades enregistré pendant l'été. "Toutes ces noyades, c'est insupportable, avait-elle déclaré, déjà au Parisien. Je suis horrifiée de me dire qu'on connaît pourtant la solution pour éviter ces décès. Il faut régler ce problème." Voilà un vœu en passe d'être exaucé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter