Les baby shower des Françaises ressemblent-elles (même un peu) à celle de Meghan Markle ?

Famille
DirectLCI
SEX AND THE CITY - La coûteuse baby shower de Meghan Markle à New York a fait couler beaucoup d'encre. Mais de plus en plus de Françaises s'entichent aussi de ce concept importé des Etats-Unis. Sont-elles prêtes aux mêmes extravagances que la duchesse de Sussex ? Rien n'est moins sûr...

La famille royale britannique a dû très modérément apprécier la baby shower plutôt tape à l’œil de Meghan Markle, organisée en grande pompe à New York en février dernier pour fêter l'arrivée imminente du "royal baby". Les dépenses engagées lors de cette fête entre la future maman et ses amies ont en effet fait froncer bien des sourcils chez les sujets de la couronne - même s'ils n'ont pas payé la note. 


La suite à l'hôtel The Mark, où a logé la duchesse de Sussex, a ainsi coûté 75.000 dollars (66.000 euros) la nuit selon la presse britannique. Et Meghan est repartie au Royaume-Uni en jet privé pour un coût estimé de 250.000 livres (290.000 euros). En France, ce concept importé tout droit des Etats-Unis commence à faire des émules parmi les futures mamans. Sans commune mesure, toutefois, avec leurs voisines d'outre-Atlantique. 

"Les demandes affluent depuis 2 ans" en France

Il faut dire que les Américaines, elles, célèbrent cette fête prénatale depuis le début des années 1900 ! "C'est vraiment une tradition populaire là-bas, organisée à l'origine pour préparer les femmes à devenir mères. Pour ce faire, les futures mamans doivent être littéralement 'arrosées' de cadeaux, à l'image d'une douche, d'où ce nom de 'baby shower', explique à LCI Mélissa Moreau, co-créatrice de Poppiness, une société qui exporte ce concept à Paris. Chez nous, c'est une tendance beaucoup plus récente : les demandes affluent depuis seulement deux ans".


Autre particularité, alors que ce rituel a lieu en général autour du 7ème mois de grossesse, les Américaines considérant que leur enfant est bien réel à partir du moment où leur ventre est très rebondi, "en France, les futurs parents sont plus superstitieux et ont du mal à fêter le bébé avant sa naissance, souligne Mélissa Moreau. Résultat, on a plutôt tendance à organiser des baby shower post-natales. L'occasion de présenter son bout'chou à toutes ses amies". 

Un incontournable, le gâteau de couches

D'ailleurs, ce n'est pas la seule tradition remise en question. Alors qu'aux Etats-Unis, la baby shower rime avec privatisation de salles, bar à sucreries, jeux régressifs et moment "girly" entre copines à la Sex and the City, "en France, on est sur quelque chose de beaucoup plus simple, intimiste même, nous dit notre organisatrice. Les mamans préfèrent faire la fête chez elles, avec un petit buffet sucré ou salé, et une dizaine de copines au maximum".


"Côté thématiques, beaucoup souhaitent s'immerger dans l'univers de leur bébé, avec des biberons contenant des jus de fruits, ou des bonbons en forme de tétines... Et bien sûr, il y a le fameux gâteau de couches", poursuit la jeune femme. Un incontournable des baby shower aux Etats-Unis, et désormais en France : "ce sont des couches empilées comme une pièce montée dans laquelle chaque copine glisse un petit cadeau. Parmi les demandes les plus audacieuses, certaines mamans souhaitent parfois décliner leur gâteau de couches en forme de moto, ou de guitare, en fonction de leurs centres d'intérêt. Mais ça reste tout de même très classique".

Et si vous appreniez le sexe de votre bébé devant vos amis ?

Pas trop de fioritures non plus pour les animations. "La plus attendrissante reste l'arbre à promesses sur laquelle chaque convive écrit un petit mot. Un objet qui peut facilement se transformer en élément de décoration pour la chambre de bébé, confie Mélissa Moreau. On propose également des dégustations de petits pots les yeux fermés, ou encore de s'entraîner à changer une couche sur une poupée. Mais rien de bien extravagant". Une fête qui au final vous coûtera de 200 à 1000 euros,  en fonction de la prestation choisie. Bien loin donc des sommes astronomiques dépensées par Meghan Markle. 


Et si ce concept vous séduit, vous ne devrez pas échapper à l’autre tendance du moment, la Gender Reveal Party, au cours de laquelle les parents découvrent le sexe de leur futur bébé. Une activité qui fait fureur aux Etats-Unis, et qui commence tout juste à arriver en France. "L'occasion de fêter l'arrivée de son bébé, sans la connotation superstitieuse de la baby shower pré-natale, puisqu'on réunit ses amis dans un but bien précis, celui de savoir si c'est une fille ou un garçon", raconte à LCI Vanessa Lawson, créatrice de Nesh Event, qui s'est spécialisée dans cette formule, pour une cinquantaine d'euros par personne.

Le principe est simple : "au moment de la deuxième échographie qui détermine le sexe de bébé, les parents doivent demander à leur gynécologue d'écrire cette information dans une enveloppe fermée qu'ils communiqueront à un proche. Lors de la Gender Reveal Party, deux options sont possibles, soit les parents percent un ballon géant pour découvrir la couleur des confettis qu'il contient, soit ils ouvrent un carton géant dans lequel sont cachés des dizaines de ballons de couleur rose ou bleue", détaille Vanessa Lawson. Une façon originale de partager cette nouvelle avec ses amis les plus proches.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter