Comment bien habiller ses enfants pour affronter le froid

Famille
GLACIAL - Alors que les températures enregistrent une forte chute depuis quelques jours, il faut penser à protéger ses enfants. Faut-il leur mettre plusieurs épaisseurs ? Quelle matière privilégier ?... Nous avons demandé les bonnes pratiques à adopter au docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre à Strasbourg.

A la moindre baisse de température, nos charmantes petites têtes blondes sont beaucoup plus sensibles au froid que les adultes.  En cause, leur impossibilité à réguler leur température corporelle. Le problème, c'est qu'ils ne savent pas l'exprimer. "Jusqu'à 6 ou 7 ans, il faut donc être vigilant", prévient à LCI le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre à Strasbourg et fondateur de pédiatre online, la première plateforme d'informations pédiatriques. Il nous donne ses conseils avisés pour bien couvrir ses enfants, alors que la météo vient brutalement de nous plonger dans l'hiver.


Il fait froid et la première idée qui vient à l’esprit des parents, c'est bien souvent de multiplier les couches de vêtements de leurs enfants (la fameuse "technique de l'oignon"). Grossière erreur !  "C'est surtout ce qu'il ne faut pas faire car cela va entraîner une transpiration excessive et c'est souvent de cette façon qu'ils attrapent froid", nous explique d'emblée Arnaud Pfersdorff.

Ne pas superposer les couches

En général, trois couches semblent raisonnables : "En premier, optez pour un textile thermorégulateur que vous recouvrez d'une polaire. Choisissez-la chaude mais légère. Certaines marques scandinaves proposent des polaires d’excellente qualité pour tous les âges. Par dessus, on enfile un anorak et c'est tout. Pas besoin de plus. Et pour les pieds, là encore pas besoin de mettre des chaussettes très épaisses. Au contraire, il faut des chaussettes très fines et que le pied de l'enfant soit bien pris. C'est la chaussure qui va protéger du froid", conseille le pédiatre.

Coton ou matières synthétiques ?

Autre préoccupation majeure la matière des t-shirts et autres tricots de peau :  "On privilégie le coton et mieux encore, les textiles thermorégulateur que l'on porte à même la peau. Inspirées notamment des vêtements de sport, qui retiennent la chaleur par grand froid, ils sont très fins et empêchent de transpirer. Si on n'en a pas sous la main, et qu'on a trop couvert son enfant, quand on le récupére de la crèche ou de l'école, on ne se contente pas de changer le pull ou le pantalon, il faut le déshabiller complétement et lui mettre des vêtements secs. C'est impératif. Encore une fois, c'est la transpiration dont il faut se méfier, plus que le froid", poursuit Arnaud Pfersdorff. 

Couvrir les extrémités, et surtout la tête

"Tête, mains et pieds doivent impérativement être couverts avant chaque sortie. En effet, chez les enfants, les pertes de chaleur sont beaucoup plus rapides que chez l’adulte et c'est par les extrêmités que ça passe. En priorité, on couvre la tête car c'est  la partie du corps qui prend froid le plus vite. La surface du crane est en effet plus importante que les mains. Le bonnet est donc IN-DIS-PEN-SA-BLE", avertit le spécialiste.


"En dernier recours, la règle c'est d'être attentif à son enfant pour bien surveiller qu'il n'a pas froid. Un enfant qui commence à avoir les lèvres bleues peut rapidement se retrouver en état d'hypothermie. La fatigue est également à prendre en considération. Car un enfant qui a froid va consommer beaucoup de glucose pour le combattre. Conséquence, une hypoglycémie est toujours possible, voire des fractures de fatigue. La vigilance doit donc rester de mise."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Nos conseils pour affronter le froid

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter