Mystère des chaussettes orphelines : mais pourquoi y en a-t-il toujours une qui disparaît dans le lave-linge ?

Famille
DirectLCI
ÉNIGME - Nous sommes tous confrontés à la galère des chaussettes orphelines. Vous savez, celles qui se retrouvent seules après leur passage dans la machine à laver. Mais que peuvent bien devenir leurs doubles volatilisés comme par enchantement ? On a tenté de résoudre ce grand mystère...

Mais pourquoi donc seules les chaussettes disparaissent-elles dans le lave-linge ? Car à chaque fois c'est la même chose, vous récupérez votre linge tout propre, vous le triez et au moment d'assembler vos chaussettes, c'est le drame... il en manque toujours une ! Et pas la peine de passer votre tête à travers le hublot de la machine, elle ne se cache pas au fond du tambour. Ça se saurait.


Certains répondront que ce sont les plus petites pièces de notre garde-robe et qu'elles vont par paires. Et alors ! On retrouve bien les gants ou encore les sous-vêtements... Non, non, il faut chercher la réponse ailleurs. Un statisticien et un psychologue britanniques, ont mené en 2016 une étude auprès de 2.000 personnes (enquête financée par Samsung à l'occasion d'une campagne pour une machine à laver) pour tenter de décrypter ce phénomène. Ils ont fait le constat suivant : les Britanniques perdent en moyenne 1,3 chaussette par mois, soit plus de 15 par an. Ce qui représente mensuellement quelque 84 millions de chaussettes disparues rien qu'au Royaume-Uni - et donc probablement à peu près l'équivalent en France. 

A partir de là, nos deux chercheurs ont développé une formule mathématique pour quantifier le risque de perte lors d’un lavage en machine. Leurs travaux montrent que la disparition des chaussettes serait liée à plusieurs facteurs : le nombre de lessives réalisées dans la semaine, le nombre de personnes vivant dans le foyer, le nombre de chaussettes lavées, la complexité du lavage (couleur, délicat, laine…) mais aussi l’état d’esprit et l’attention de celui qui lance la machine.


Selon leurs calculs, plus le nombre de machines et la complexité de celles-ci sont élevés, plus la concentration et l’envie de faire une machine est basse et plus le risque de perdre une chaussette est grand. Ainsi une personne seule, très méticuleuse, aura plus de chance de retrouver deux chaussettes identiques qu’un parent d’une famille nombreuse qui fait des lessives machinalement.

Mais où disparaissent les chaussettes quand on les lave ?

Au delà de ces explications, aussi scientifiques soient-elles, on a interrogé un technicien de chez Darty pour trouver une raison rationnelle à ces disparitions. Et il semblerait que le poids du linge y soit pour quelque chose. "Disons qu'une machine trop bourrée de vêtements aura tendance à écraser le joint en plastique qui entoure le tambour, facilitant ainsi le passage des petites pièces entre celui-ci et la cuve, explique à LCI Pierre, qui travaille au service après-vente du magasin de Boulogne-Billancourt. D'autant que le tambour est toujours en mouvement et pas seulement au moment de l'essorage, ce qui facilite aussi cette fuite en avant".


Parmi les candidats les plus volatils, on retrouve en tête les chaussettes, qui lorsqu'elles s'échappent bouchent la durite d'évacuation, ce qui peut entraîner des problèmes de vidange. Mais elles ne sont pas les seules à avoir des envies de balade : "les balconnets de soutien-gorge sont aussi notre bête noire, nous souffle le technicien. On en retrouve régulièrement coincés derrière la résistance. Il nous arrive également de récupérer des agrafes de fermeture éclair ou des pièces de monnaie oubliées dans les poches des vêtements. Sauf qu'en général ces objets-là passent dans le filtre de la pompe et n'endommagent pas le lave-linge".


Et comme les images parlent parfois mieux que tous les discours, regardez cette vidéo diffusée en 2016 par la chaîne allemande Das Erste, et relayée par le Huffington Post

Comment y remédier ?

Pour éviter cette perte irréversible, une seule solution s'offre à vous, investissez dans un ou plusieurs filets de lavage. Ce sac en maille à petits trous, composé d’un tissu suffisamment fin pour laisser passer l’eau savonneuse et l’eau de rinçage, et qui se ferme par une fermeture éclair, permettra à votre linge délicat de ne pas s'échapper lors du cycle de la machine. Vous pourrez y glisser vos collants afin d'éviter qu'ils ne s'entortillent autour des autres vêtements, votre lingerie, et bien sûr... vos chaussettes. Impossible, ainsi, que l'une d'elles ne se perde au fond d'une couette pour ne réapparaître que plusieurs semaines ou mois plus tard.


D'autres préféreront une solution plus radicale en attachant leurs chaussettes avec une épingle à nourrice. Vous pouvez aussi acheter plusieurs paires identiques. Ainsi, une orpheline finira toujours par trouver l’une de ses semblables. Par ailleurs, certaines marques en vendent désormais en lot de trois et non plus par paires. Enfin, opter pour des chaussettes de la même couleur peut être également une solution. 

Que faire avec votre montagne de chaussettes orphelines ?

Quant aux dizaines de chaussettes orphelines que vous récupérez chaque année, vous pouvez leur donner une seconde vie en les recyclant. Amenez-les, par exemple, à l'association chaussettes orphelines (si, si, ça existe...) qui les transformera en un fil 100% recyclé avec lequel seront tricotés des écharpes, gants, bonnets, jupes, sweat-shirt... et bien sûr des chaussettes. Cet atelier, créé en 2008 en plein cœur du 18ème arrondissement de Paris, ne s'arrête pas là. La fondatrice, une styliste d'origine brésilienne, Marcia de Carvalho, donne également des cours de couture autour du recyclage, et oeuvre dans l'insertion sociale des habitants du quartier de la Goutte d'Or. 

De son côté, à Lille, l'association Sock en Stock collecte des chaussettes orphelines, les trie (par taille, longueur, usage, couleur), les lave et les redistribue gratuitement aux plus démunis, sous la forme de paires reconstituées.


Enfin, sachez une chose, si vous ne voulez vraiment pas vous séparer de votre unique chaussette, et que malgré toutes vos recherches, vous ne retrouvez jamais son double, il vous reste une dernière solution : porter des chaussettes dépareillées !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter