Noël : comment les enseignes choisissent-elles les nouveaux jouets ?

Noël : comment les enseignes choisissent-elles les nouveaux jouets ?
Famille

Toute L'info sur

LE WE 20H

JT 20H - Pour comprendre comment les grandes enseignes choisissent les articles qu'elles vont vendre pour Noël, nous avons suivi le parcours d'un jouet commandé par l'une d'entre elles.

Pour les grandes enseignes de jouets, Noël se prépare un an auparavant. Dès le mois de janvier, en Allemagne, un million d’objets sont présentés par des fabricants à des représentants de magasins, lors du plus grand salon du jouet au monde. Parmi eux, Philippe Gueydon et Thierry Le Lan, le directeur général et le responsable des achats de l’entreprise King Jouet. Pendant 3 jours, ils assistent à des centaines de représentations. Objectif : dénicher des pépites qui figureront dans leur prochain catalogue de Noël.

C’est finalement un oiseau volant, conçu par une marque canadienne, qui retient leur attention. Les deux représentants de l’enseigne française débutent alors les négociations avec le fabricant, afin de déterminer le prix de vente du produit.

Lire aussi

Former les vendeurs, convaincre les enfants

Une fois les discussions terminées, l’enseigne doit former les vendeurs. Au mois d’avril, tous les chefs de rayons des magasins sont réunis afin d’apprendre parfaitement les caractéristiques des jouets. Un seul objectif pour eux : faire décoller les ventes. "Une fois que les vendeurs maîtrisent bien le produit, ils ont une capacité de recommandation accrue auprès du consommateur", explique Bertrand Veillault, le directeur du pôle magasins de King Jouet.

Étape suivante : convaincre les enfants. Au mois de juin, dix familles piochées par l’enseigne dans son fichier clients sont amenées à tester le produit. Sous les yeux du responsable marketing, toutes les réactions des bambins sont scrutées et notées. Le but ? Suggérer des améliorations au fabricant et commander les bonnes quantités en fonction de l’enthousiasme des familles.

Les oiseaux volants bientôt sous le sapin

Durant tout l’été, les produits sont fabriqués en Chine, avant d’arriver en Europe par bateau, en septembre. Les jouets sont ensuite stockés dans des entrepôts, puis arrivent dans les magasins dans le courant du mois d’octobre, afin d’être fin prêts pour la période des cadeaux. 

Après un an de travail, les enfants pourront enfin profiter de cette chouette volante, qui sera peut-être l’une des stars du prochain Noël. Réponse le 25 décembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter