Nounours des Gobelins : la belle histoire va se terminer... par un mariage

Nounours des Gobelins : la belle histoire va se terminer... par un mariage

Famille
DirectLCI
BYE BYE ! - Après avoir donné le sourire aux Parisiens, les nounours des Gobelins vont temporairement tirer leur révérence. Non sans avoir fait une dernière fois parler d'eux lors d'un mariage en grande pompe, célébré samedi 12 janvier à la mairie du 13ème arrondissement de Paris.

Ils auront été le phénomène de cette fin d'année 2018 dans le quartier des Gobelins à Paris. Les cinquante nounours géants qui, depuis le mois d'octobre, faisaient sourire les passants et les commerçants vont quitter le paysage urbain pour un repos bien mérité. "Une retraite temporaire", assure dans Le Parisien Philippe, le généreux libraire qui les a faits naître.


Et pour finir cette saga en apothéose, quoi de mieux qu'un mariage ! Il aura lieu le samedi 12 janvier à 15 heures dans la mairie du 13ème arrondissement de Paris. Et, excusez du peu, c'est Jérome Coumet, le maire PS en personne, qui devrait célébrer cette union, bardé de son écharpe bleu-blanc-rouge. Le tout sera suivi d'un goûter, histoire de partager une dernière séance de "câlinothérapie" avec ces peluches géantes.

Les commerçants ont déja le babyblues du départ.Philippe, le "papa" des nounours

A l'annonce de cet au revoir, les réactions ne se sont pas faites attendre, comme le confie leur papa Philippe dans Le Parisien : "Les commerçants ont déja le babyblues du départ", déclare-t-il. Même son de cloche pour le maire PS du 13ème, Jérome Coumet, qui assure au quotidien que ces nounours "avaient donné un sacré coup de fouet au quartier". L'édile est même allé jusqu'à tweeter sur son compte officiel que "l'année 2018 fut aussi l'année des #nounours des Gobelins", le tout illustré de nombreux petits coeurs. 

Un compte Facebook plébiscité par 600.000 visiteurs

Comme le dit le proverbe, toutes les bonnes choses ont une fin, sauf que cette incroyable histoire, née au départ pour redonner le sourire aux passants, aura largement essaimé au-delà du boulevard des Gobelins. Interviewés le jour de Noël par la BBC, l'un de ces plantigrades s'est même retrouvé photographié en plein coeur de Times Square à New York. Et que dire du phénomène devenu viral sur les réseaux sociaux, avec un compte Facebook plébiscité par 600.000 visiteurs à l'affût de leurs moindres péripéties.

Ce vendredi, ces nounours géants étaient encore attablés à la terrasse d'un café. Ils devraient également fêter dignement la chandeleur ce dimanche avant de tout doucement s'éclipser. Car comme tout ours qui se respecte, il est temps pour eux de partir hiberner. Mais le libraire de l’avenue des Gobelins prévient : "ils reviendront au printemps prochain, pour de nouvelles aventures" !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter