Pourquoi, en pleine canicule, sommes-nous si nombreux à garder un drap pour dormir ?

Famille

Toute L'info sur

Canicule : la France face à une vague de chaleur exceptionnelle

SONDAGE - En période de fortes chaleurs, le lit est la cause de bien des maux. On tourne et on se retourne, on se lève plusieurs fois, à l'affût du moindre brin de fraîcheur. Et pourtant, selon une étude réalisée par Opinionway, 65% des Français se déclarent dans l'incapacité de se passer... de leur drap pendant la nuit. Explications...

On vient de vivre la nuit la plus chaude jamais mesurée en France, avec une température minimale moyenne de 21,4°C, selon Météo-France - et on risque fort de battre de nouveaux records dans celle de jeudi à vendredi. Dans ces conditions, il est quasi impossible de dénicher un coin de fraîcheur dans son lit, et encore moins de trouver le sommeil. Bref, on suffoque durant ce deuxième épisode de canicule de l'été. Pour autant, on est bien souvent dans l'impossibilité de dormir découvert. Mais qu'on se rassure, on est loin d'être un cas unique. 


Selon un sondage Opinionway pour Climsom, spécialiste du bien-être par la thermothérapie*, près des deux tiers des Français (65 %) ne peuvent pas se passer de leurs draps, même en période de fortes chaleurs nocturnes. Toutefois, dans le même temps, 66 % d’entre eux affirment que les draps, couvertures et matelas, sont en partie responsables de l’inconfort lié à l’accumulation de chaleur. Alors, pourquoi sommes-nous autant attachés à cette petite épaisseur de tissu ? Ce serait, paraît-il, pour combattre l'anxiété. Les spécialistes s’accordent en effet à dire que le poids de la couverture aide à diminuer le stress et donc à mieux dormir. 

Chacun sa technique

Fort heureusement, d'autres solutions existent pour tenter de se rafraîchir malgré tout. Ainsi, pour mieux dormir, le cerveau a besoin que la chaleur corporelle diminue (de -0,5°C environ) et comme c'est la température de la tête qui est la plus importante,  65% des Français retournent régulièrement leur oreiller au cours de la nuit. 


Par ailleurs, toujours selon cette enquête, 89% aèrent leur logement aux heures les plus fraîches, et 88% laissent les volets clos. 74% font aussi confiance à la climatisation et dans une moindre mesure au ventilateur (63%). Mais parfois, certains sont prêts à prendre des mesures radicales, comme faire lit à part (39%), ou fuir leur lit pour dormir sur le canapé (18%). 16 % des Français envisagent même de dormir par terre !

*Etude OpinionWay pour Climsom réalisée sur la base d'un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter