"Slow Christmas" : et si cette année, on vivait un Noël déconnecté ?

"Slow Christmas" : et si cette année, on vivait un Noël déconnecté ?

A TABLE ! - A Noël, le smartphone devrait s'inviter à la table du réveillon de beaucoup de Français. Mais 6 sur 10 souhaiteraient que le 25 décembre devienne une journée déconnectée, selon un sondage réalisé par Groupon et Opinium Research. Un vœu pieux ?

Ah, Noël… Ce cher moment où l’on réunit toute sa famille. Sauf que, depuis quelques années, un convive s’invite autour de la table : le smartphone. Et soyons honnête, il peut vite devenir encombrant. Entre le grand frère qui vient de le recevoir en cadeau et le couve du regard de peur qu'il ne s'évapore, les cousins sur-connectés à Instagram, ou la petite sœur qui envoie des textos dans son coin, profiter de l'instant présent, tous ensemble, devient une gageure. 

D'ailleurs, plus d'un tiers des Français auraient déjà vécu l'expérience d'un Noël perturbé à cause d'un téléphone, selon une étude européenne* menée par Opinium Research pour le site de commerce Groupon. Conséquence, de plus en plus de voix s'élèvent contre cet intrus toujours prompt à gâcher la fête : 6 Français sur 10, selon la même enquête, souhaiteraient même passer un "slow christmas". Autrement dit que Noël devienne une journée déconnectée faite de moments - ininterrompus - passés en famille. Et vous, seriez-vous prêt à laisser votre téléphone ce jour-là ? 

Toute l'info sur

Tout pour briller à Noël

Lire aussi

Tous sur les réseaux sociaux !

Si l'on en croit l'enquête de Groupon, 54% des Français devraient utiliser leur mobile le 25 décembre prochain. Mais qu'on se rassure, s'ils seront plus d’un tiers (34%) à le consulter dès le réveil ce jour-là, le temps qu'ils prévoient de passer dessus est inférieur au reste de l’année, avec seulement 56 minutes d'utilisation sur l'ensemble de cette journée. Une tendance de bonne augure si l'on se compare à nos voisins allemands et italiens, qui prévoient d'y consacrer respectivement 1h05 et 1h30.

Par ailleurs, tout porte à croire que ce sont les réseaux sociaux qui auront une place centrale le jour de Noël, avec l’étape

incontournable du partage de la photo du sapin,  celle qui rencontre le plus de succès le 25 décembre. Les Français sont en effet 43% à déclarer prendre et poster sur les réseaux une photo de leur arbre, ce qui est supérieur à la moyenne des Européens - 38%. Mais à chaque pays ses tendances… Ainsi, on privilégie la photo de famille à table en Espagne (46%) ou l’ouverture des cadeaux en Grande Bretagne (30%).

Lire aussi

Une addiction qui peut agacer

Cette addiction qui se poursuit même le jour de Noël a toutefois de quoi énerver certains Français, avec plusieurs motifs invoqués : 29% sont contrariés à l’idée de répondre à quelqu’un qui n'écrit qu’une seule fois par an à cette occasion, 26% râlent contre les messages en copié-collé sur les réseaux sociaux, tandis que 24% sont énervés par les gens qui étalent leur Noël sur Instagram ou sur Facebook. 

Seule solution pour échapper à tous ces côtés négatifs et passer un moment en famille, sans interférences : il faut se DÉ-CON-NECTER. Mieux encore : pourquoi ne pas laisser tous les téléphones de la famille dans une boîte dédiée ? Ou opter pour un bon vieil appareil jetable, histoire d'immortaliser quand même ce moment ? 

*Enquête réalisée du 29 octobre au 1er novembre 2019 par Opinium Research pour Groupon auprès de 1 509 Français et 6506 Européens (2000 en Grande-Bretagne, 1501 en Espagne, 1500 en Italie  et 1505 en Allemagne) célébrant Noël afin d’évaluer la place qu’occupe leur téléphone dans cette journée atypique. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Confinement assoupli : c'est aujourd'hui que les Français retrouvent leurs magasins

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter