Trier ses vêtements comme Marie Kondo, c'est bien, ne pas les jeter, c'est mieux : voici où les donner (ou les vendre)

Famille
RECYCLAGE - Une envie de grand ménage ? Que vous souhaitiez faire le vide dans vos placards ou que vous suiviez la méthode de la japonaise Marie Kondo pour alléger votre intérieur, voici un petit tour d’horizon des lieux où vous pouvez donner ou vendre vos vêtements.

Depuis le succès de son livre "La magie du rangement" (First Editions), décliné en émission de téléréalité sur Netflix, la Japonaise Marie Kondo rassemble de plus en plus d'adeptes à travers le monde. Il faut dire que sa méthode de rangement est quelque peu singulière, avec une promesse bien alléchante : répandre de la joie en vidant ses placards.


Sur le papier, sa technique est assez simple : trier, jeter (sic !) et ranger, avec un principe à appliquer systématiquement, ne garder que les objets qui vous touchent et vous rendent heureux. Seul bémol, Marie Kondo se contente de jeter à tour de bras, sans se demander s'il ne serait pas mieux de donner une seconde vie à ces objets. "J’ai vu des particuliers jeter 200 sacs-poubelle de 45 litres en une seule fois", raconte-t-elle dans son livre. Or, il existe de nombreuses associations, mais également de plus en plus d'applications, qui récupèrent livres, vêtements,  jouets, ou encore appareils ménagers. Petit florilège...

Associations

Outre-Atlantique, où l'émission de Marie Kondo cartonne, une augmentation des dons aux associations été constatée, comme le rapporte le New-Yorker. Mais cette tendance "n'est pas encore arrivée en France", nous indiquait en févreir dernier la Croix-Rouge, qui a néanmoins collecté 15.000 tonnes de textile en 2018 contre 14.000 l'année précédente. Plus globalement, sur les 5 millions de vêtements et textiles mis sur le marché en France chaque année, seules 195.000 tonnes sont récupérées par les organismes de collecte. Cela représente 6,18 kg de vêtements collectés chaque seconde et 2,9 kg de textiles collectés par an et par habitant, indique le site ConsoGlobe


Il est donc plus que jamais utile de donner plutôt que jeter. Pour ce faire, penser aux associations telles qu'Emmaüs, Le Secours Populaire, La Croix Rouge, Tissons la Solidarité, pour que vos textiles aident des femmes à retrouver un emploi, ou encore Les chaussettes orphelines pour recycler ses chaussettes dépareillées ou trouées en de nouveaux vêtements et accessoires. Vous pouvez opter également pour les structures de réemploi telles que les Ressourceries


Par ailleurs, il y a les bennes, ces grosses boîtes omniprésentes à Paris et dans les grandes villes, où les riverains peuvent déposer les habits dont ils ne se servent plus. Il y en a 44.000 dans toute la France. Comme Le Relais, des conteneurs blancs où vous pouvez déposer toutes vos affaires (vêtements, linge de maison, chaussures, petite maroquinerie (sacs à main, ceintures). Elles seront ensuite triées puis données ou recyclées.

Sites en ligne

En revanche, si l'effet Marie Kondo n'a pas encore eu d'impact sur les dons dans les associations, il pourrait ne pas en être de même pour les plateformes de petites annonces. Ainsi, le site Geev, a vu une augmentation considérable du nombre d'objets donnés en 2018, avec un chiffre multiplié par quatre, pour atteindre un total de 800.000 dons sur l'année, soit l'équivalent de 2000 tonnes d'objets ayant bénéficié d'une seconde vie.  


Parmi eux : des objets de décoration et des accessoires de maison (25%), mais aussi des vêtements et produits textiles (20%), ou encore des articles pour bébé et des jouets (15%) et des produits électroménagers ou électroniques (10%). A noter que les livres et sacs à main sont les deux objets pour lesquels les Français font le plus preuve de générosité, faisant respectivement l'objet de 6000 et 2000 annonces de dons sur l'année, suivis de près par les canapés et tables basses ! Vous pouvez également vous tourner vers d'autres sites comme Recupe.net, ou encore ConsoRécup.

Revente

Pour ceux qui préfèrent arrondir leurs fins de mois avec les textiles oubliés dans leurs armoires, comme par exemple le dernier caprice mode que vous n'assumez pas, il existe également la revente. Ainsi, de nombreux sites et applications  permettent de vendre vos vêtements en ligne en fixant votre prix. Citons pêle-mêle : Ebay, Le Bon Coin, Vestiaire Collective, Price Minister, Vinted, Vide Dressing ... Et si vous voulez mettre un visage sur la personne qui donnera une deuxième vie à vos vêtements, faites appel à LA référence en matière de vide-dressing, Violette Sauvage,  qui organise régulièrement des vide-dressing géants à Paris, Lille, Lyon et Nantes. 


Enfin pour ceux qui manquent de temps, optez pour les dépôts-vente. Le principe est simple : vous déposez vos vêtements, on les revend à votre place, et vous récupérez une partie de l'argent récolté. Vous trouverez en ligne différents sites, comme

Once Again, ou Percentil .

Sur le même sujet

Et aussi