Vers trouvés par des parents dans du lait Gallia : Danone veut récupérer les boîtes

Vers trouvés par des parents dans du lait Gallia : Danone veut récupérer les boîtes
Famille

PARASITE - Plusieurs familles se sont plaintes après avoir découvert une larve dans la boîte de lait infantile de leur bébé. Ce vendredi, Danone demande à récupérer ces produits de sa marque Gallia "pour procéder à des analyses plus approfondies".

"On souhaite absolument comprendre comment ces larves ont pu arriver sur le produit". Disant faire face à "une situation très surprenante", car selon lui "exceptionnelle", le groupe Danone a demandé vendredi, par la voix de son directeur des affaires médicales, que les parents qui se sont plaints ces derniers jours et semaines d’avoir trouvé un ver dans une boîte de lait de sa marque Gallia renvoient celle-ci. "On a besoin de récupérer ces boîtes pour procéder à des analyses plus approfondies", a expliqué à l'AFP Florent Lalanne. Les familles touchées sont priées de contacter l'entreprise via un numéro de téléphone (0800-202-202) ou le site laboratoire-gallia.fr.

Jusqu'à présent, deux cas ont été directement signalés à Danone, ceux de familles habitant le Puy-de-Dôme et les Landes. Celles-ci ont communiqué à l'entreprise le numéro du lot des boîtes concernées, toutes deux produites à Wexford, Irlande, selon le groupe. La radio RTL a par ailleurs rapporté jeudi soir le témoignage d'une mère résidant dans le Var et cité le cas d'une autre famille basée, elle, dans les Bouches-du-Rhône. 

Des larves vivantes lorsqu'elles ont été découvertes

Mercredi, ce sont des parents bretons qui s'étaient exprimés dans les colonnes de Ouest-France, après avoir porté plainte la veille au commissariat de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). La maman d'Ylonna racontait au quotidien régional comment en novembre dernier sa fille, alors âgée de trois ans et demi, avait régurgité un ver de "6-7 centimètres", qui "bougeait encore", après avoir été prise d'une forte fièvre et être restée malade durant plusieurs jours, sans que les examens auxquels elle avait été soumise n'aient détecté de bactérie dans son sang. Selon sa déposition au commissariat, le ver a ensuite "été analysé et l'hôpital a conclu à un ver parasitaire" n'ayant "pas été créé" par l'organisme de l'enfant. De leur côté, les familles du Puy-de-Dôme et les Landes n'ont pas évoqué un ver ingurgité mais trouvé directement "se déplaçant" dans la boîte ou "flottant", encore vivant, dans le biberon.

Lire aussi

Des cas que Danone veut aujourd'hui comprendre. "Dans la chaîne de production, l'ensemble de la poudre de lait n'est jamais en contact avec l'air et est conditionnée sous atmosphère protectrice où le pourcentage d'oxygène, de l'ordre de 2%, est très faible, ce qui rend impossible la survie d'un organisme vivant dans nos laits", a observé Florent Lalanne.

Il a évoqué la possibilité que la contamination ait eu lieu "en dehors du site de production, dans le transport, le stockage, du circuit de distribution". "Notre souhait est de comprendre ce qui pourrait expliquer cette présence de larves", a-t-il insisté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent