Horaires décalés testés dans des lycées d'Île-de-France : qu'est-ce que ça donne ?

Horaires décalés testés dans des lycées d'Île-de-France : qu'est-ce que ça donne ?
Famille

REPORTAGE - Plusieurs lycées d'Île-de-France ont décalé les horaires des cours d'une heure depuis la rentrée de septembre. Quels bénéfices les élèves en retirent-ils ? Des équipes de TF1 se sont rendues dans l'un de ces établissements, à Montreuil, pour un premier point d'étape.

Depuis la rentrée de septembre, cinq établissements de région parisienne expérimentent les horaires décalés : les élèves y démarrent leur journée de classe à 9 heures au lieu des 8 habituelles. Un dispositif mis en place pour améliorer le sommeil des adolescents et leur performances en cours, alors qu'une étude publiée en 2018 par l’Institut national du sommeil et de la vigilance estimait à 1h10 par nuit le manque de sommeil des jeunes. Que donne cette expérience ? Elle semble porter ses fruits au vu du reportage ci-dessus.

Les équipes du JT de TF1 se sont rendues au lycée des métiers de l’horticulture et du paysage de Montreuil (Seine-Saint-Denis), l'un des participants à l'expérimentation. S'il n'est pas encore possible d'en mesurer tous les bénéfices, les premiers résultats sont encourageants selon un professeur de SVT de l'établissement. "Nous avons des élèves qui viennent du fin fonds de l’Île-de-France, explique-t-il. Ce qu’on observe, c’est que quand ils arrivent en classe, ils sont généralement très fatigués, à la limite de l’endormissement, et que globalement quand ils commencent plus tard, ils ont une attention et une écoute bien supérieures". Le reportage montre ainsi Noah, 15 ans, qui habite à plus d'une heure du lycée. Grâce aux horaires décalés, il peut ne se réveiller "qu'à" 6h30 et ainsi éviter -plus ou moins - les heures de pointe. C'est "moins stressant pour lui", note sa maman.

Lire aussi

Toute l'info sur

Le 13h

Le proviseur adjoint de l'établissement, Axel Balme, est tout aussi positif. "Nos premiers indicateurs montrent une diminution notoire des incident dans les classes, notoire aussi des retards, et surtout un climat apaisé", assure-t-il. Il faudra en revanche plusieurs mois pour mesurer d’éventuelles améliorations sur les résultats scolaires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent