Voici 10 gestes écolos à adopter pour verdir votre quotidien

Famille

BONNES ACTIONS - Et s’il suffisait d’un geste pour vivre heureux dans un monde durable ? L’illustratrice Marina Le Floch a rassemblé, dans un livre qui vient de paraître, 100 petits et grands gestes écolos à tester et à adopter au quotidien. Certains sont simples, d’autres plus complexe... Nous en avons sélectionné une dizaine.

Changer nos habitudes pour vivre dans un environnement plus sain, tel devrait être notre mantra. Mais au quotidien, on ne sait pas toujours comment s'y prendre. Certains peuvent aussi trouver ça fastidieux, long, ennuyeux... Quand d'autres diront que fabriquer sa lessive maison, utiliser des toilettes sèches ou refuser la publicité dans sa boîte aux lettres sont des gouttes d’eau insignifiantes. Que nenni ! Même les petits gestes écolos sont importants. 

C'est ce qu'à voulu démontrer l'illustratrice Marina Le Floch au travers de son livre "100 gestes écolos qui vont changer le monde" (Editions Larousse). Elle y dresse une liste non exhaustive de petites habitudes relativement faciles à mettre en œuvre au quotidien : faire ses produits ménagers, utiliser des biberons en verre, désencombrer, ramasser un déchet par jour, choisir une brosse à dents en bois, faire pipi sous la douche (oui, oui !), manger local… Nous avons sélectionné dix gestes à adopter. Alors, êtes-vous prêt(e)s à relever le défi ?

Voir aussi

1- Utiliser du savon solide

"Finis les flacons à jeter !", clame Marina Le Floch, qui souligne par ailleurs  que "l'on retrouve des petites particules de plastique dans le gel douche" ainsi que dans d'autres produits cosmétiques, et qu'"un jour ou l'autre ces microbilles se retrouveront dans le poisson ou dans l'eau que l'on boit".

Lire aussi

2- Mettre une bouteille dans la chasse d'eau

Saviez-vous que les toilettes étaient les plus grosses dévoreuses d’eau de la maison ! Pour l'économiser, il existe un geste très simple : il suffit de "placer une bouteille remplie et fermée dans la chasse d'eau", indique l'auteure. Résultat, vous économiserez un litre d'eau à chaque utilisation. Alors, on ne s'en prive pas. 

3- Laver ses vitres avec du papier journal

Que faire du papier journal après l’avoir lu, à part le recycler ? Nos grands-mères l'utilisaient pour nettoyer les vitres. Pour cela, il faut au préalable vaporiser du vinaigre blanc dilué avec un peu d'eau chaude. Vous n'avez plus ensuite qu'à "enlever les traces de nettoyage en frottant avec du papier journal chiffonné", explique Marina Le Floch. Et le tour est joué.

Lire aussi

4- Faire sa colle maison

Pour les bricolages des petits comme des grands, et si on fabriquait une colle à la farine ? L'auteure a emprunté cette recette très ancienne sur le site Esprit Cabane. Cette colle peut servir pour le papier mâché, les travaux de cartonnage, le collage d’affiches... Dans une casserole, mélangez 2 cuillères à soupe de farine de blé et 1 cuillère à café de sucre (facultatif) avec 1/2 verre d’eau. Faites chauffer à feu doux et mélangez au fouet pour éviter les grumeaux, délayez cette sauce blanche avec 2 à 3 verres d’eau, en mélangeant toujours. L’amidon, en chauffant, va épaissir la préparation. On peut utiliser cette colle 100% naturelle pendant environ 3 à 4 jours, en la conservant dans un endroit frais et dans un bocal fermé. Agiter avant d’utiliser. 

5- Se démaquiller à l'huile d'olive

Et si on faisait migrer les ingrédients de la cuisine dans la salle de bain ? Voici un bon exemple avec... l'huile d'olive. "Oui, vraiment, ça démaquille !", insiste Marina Le Floch. Mettez en un peu sur un tampon légèrement humide et passez-le sur votre visage. Rincez ensuite le surplus à l'eau et au savon, et voici un démaquillage 100% écolo.

Autre option, utilisez du vinaigre de cidre pour démêler vos cheveux : "Dans un verre d'eau froide, mélangez 3 ou 4 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre. Versez la moitié du verre la tête en bas et l'autre moitié, la tête relevée. Pas besoin de rincer", détaille la jeune femme.

Lire aussi

6- Faire pipi sous la douche

Mais pourquoi donc ? "Pour économiser de l'eau, pardi !", répond Marina Le Floch. "Sachant qu'une chasse d'eau = 6 litres d'eau, si je prends 320 douches par an, j'économise 1920 litres chaque année. Et si ça vous dégoûte vraiment, sachez que l'eau utilisée dans vos toilettes est la même que celle dans laquelle vous cuisez votre riz", ironise-t-elle.

7- Utiliser des moteurs de recherche "verts"

Là encore, faites un calcul tout simple : chaque recherche sur Google générerait 7 grammes de CO² et il s'effectuerait plus de 200 millions de requêtes chaque jour ! Alors, pour le bien de la planète, sachez qu'il existe des moteurs de recherche "verts". "Ecosia, par exemple, s'engage à planter des arbres grâce à ses revenus publicitaires", indique l'auteure. Ainsi, ce moteur de recherche solidaire allemand reverse 80% de ses bénéfices selon un programme de reforestation présent partout dans le monde. De son côté, "Lilo, entreprise numérique française, finance des projets sociaux et environnementaux", en reversant 50% de son chiffre d'affaires à des projets choisis par les utilisateurs. 

8- Faire un nettoyant ménager aux agrumes

Désormais quand vous mangerez un agrume, pensez à garder les pelures ! Eh oui, on l'ignore bien souvent mais elles contiennent des propriétés nettoyantes pour briquer votre cuisine ou votre salle de bain. En plus, c’est une excellente façon de tirer le meilleur parti de ces écorces de fruits que nous considérons souvent comme des déchets. Pour ce faire, "faites tremper les pelures dans du vinaigre blanc +/- 2 semaines dans un récipient fermé placé dans un placard. Filtrez le mélange et transvasez-le dans une bouteille avec vaporisateur. On peut l'utiliser pur ou le diluer, et en plus ça sent bon", souligne l'auteure.

Lire aussi

9- Recycler vos collants filés en une éponge lavable

On ne le sait pas toujours mais une éponge contient des millions de germes. Pour en limiter la prolifération il faudrait donc en changer toutes les semaines. Un geste qui, répété à l’infini, impacte forcément l’environnement. Alors, ni une, ni deux, optez pour une éponge économique et écologique : le Tawashi. Venue tout droit du Japon, cette éponge réalisée au crochet se fabrique à partir de lanières de vêtements usés ou avec des vieux collants. "En plus vous pouvez les laver régulièrement. Je conseille de les rassembler dans un petit filet avant de les passer au lave-linge", avance notre experte.

10 - Offrir de l'immatériel

Voici un cadeau qui ne se touche pas, qui ne se range pas, qui ne se nettoie pas, qui est facile à transporter... et qui ne coûte pas un centime ! Il suffit de faire appel à ses talents. "Et tout le monde en a", sourit Marina Le Floch, qui conseille par exemple "de proposer à de jeunes parents de garder leurs enfants une soirée, de faire découvrir un lieu ou une balade que vous adorez, ou encore de partager des techniques créatives, culinaires, artistiques ou de bricolage".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter