Payer pour avoir des amis, un concept qui ne choque pas aux Etats-Unis

Payer pour avoir des amis, un concept qui ne choque pas aux Etats-Unis
Famille

Toute L'info sur

LE WE 13h

REPORTAGE - Comment lutter contre la solitude ? Aux Etats-Unis, des sites ont trouvé une réponse pour le moins pragmatique, et en ont fait un business : ils proposent de louer un ami pour la journée ou la soirée.

Des études ont conclu que pour être heureux dans la vie, il fallait avoir au moins trois amis. On en est loin aux Etats-Unis, puisqu'un quart des Américains assurent n'avoir personne à qui parler dans leur entourage. Mais face à ce grand isolement, des sites ont trouvé la parade, réussissant à transformer la lutte contre la solitude en un business lucratif : ils proposent à leurs utilisateurs de louer un ami pour quelques heures, la plupart du temps pour accompagner quelqu'un au restaurant ou à un match de basket.

Chaz, qui témoigne dans le reportage du JT de 13 heures de TF1 en tête de cet article, est l'une de ces "friends" à portée de clics. Cette infirmière de 26 ans y trouve un complément de revenu. "Si c'est une sortie banale, je demande 20 euros. Mon maximum, ça a été 100 euros pour une journée entière", raconte-t-elle après avoir expliqué que "chacun décide du tarif auquel il veut se louer". La note peut toutefois monter à 1500 euros sur certains sites. Une location purement platonique, promettent les créateurs de ces plateformes. "Ils s'assurent que tout se passe bien, que rien ne peut nous arriver", indique Chaz.

Lire aussi

"J'ai eu l’idée quand un jour, j’ai vu 15 personnes à l’arrêt de bus qui étaient toutes tête baissée, regardant leur téléphone", raconte la créatrice de l'un de ces sites aux équipes de TF1. Grâce à elle, Rebecca et Noreen, deux cheffes d'entreprise qui ne se connaissaient pas il y a encore quelques semaines, et avaient peu de chances de faire des rencontres à cause de leurs agendas surbookés, ont pu nouer une amitié. Elles ont désormais l'air d'être les meilleures amies du monde à en croire la complicité qu'elles affichent face aux caméras. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent