VIDÉO - Naturel ou artificiel, épicéa ou Nordmann... Comment (et quand) choisir son sapin de Noël ?

Famille
MON BEAU SAPIN - S'il y a bien un incontournable à Noël, c'est l'achat du sapin. Mais souvent, on ne sait pas comment le choisir, pas toujours comment le décorer et encore moins comment l'entretenir pour qu'il tienne jusqu'à la galette des rois. On a donc demandé conseil à Stéphane Frisson, directeur de marché Jardin-Végétal chez Jardiland. Il nous révèle tous ses secrets.

Quand on ferme les yeux et que l'on s'imagine le soir de Noël, que voit-on en premier ? Je vous le donne en mille : un majestueux sapin croulant sous les boules et les guirlandes, avec des dizaines de cadeaux à ses pieds. On pense moins à se retrouver devant un arbre dégarni, avec plus d'épines au sol que sur ses branches recourbées. 


C'est pourtant ce qui arrive parfois si on ne fait pas le bon choix. Mais comment savoir si l'élu de votre cœur a été coupé dès le mois d'août dans des forêts lointaines, s'il a fait des milliers de kilomètres en camion et a fini stocké dans son filet de protection pendant trois mois ? Pour éviter toute déconvenue, on a demandé conseil à Stéphane Frisson, directeur de marché Jardin-Végétal chez Jardiland. Il livre à LCI tous ses secrets, histoire que cet achat, que l'on ne fait qu'une fois par an, tienne toutes ses promesses.

En vidéo

Les sapins de Nièvres, prêts pour les fêtes de Noël

Sapin naturel, le plus populaire

C'est le champion incontesté des familles, celui qui nous rappelle nos souvenirs d'enfant. "Il doit être conique, épais, très dense", explique Stéphane Frisson. "Faites le test : l'idéal, c'est de ne pas être vu si on se cache derrière". Autre conseil : demander au vendeur la provenance du sapin, la proximité de l'endroit dont il est issu étant un gage de fraîcheur. 


Et que penser des sapins naturels teintés, très tendance l'année dernière ?  "On les retrouvera encore cette année en turquoise, noir, rouge, blanc... Comme on les voit dans les magazines, le consommateur les aime bien, mais si on a des enfants, on va préférer un sapin naturel que l'on va décorer plutôt qu'un sapin prêt à poser", avance notre expert.

Sapin Nordmann : la star des sapins

Après avoir tenu le haut de l'affiche pendant des années, l'épicéa, pas cher et très parfumé, a peu à peu laissé la place au sapin Nordmann. La cause de ce désamour : ses épines très volatiles qui nous faisaient jouer de la balayette tout le mois de décembre. Tandis que le Nordmann, même s'il n'a pas le parfum de l'imagerie de notre enfance, a l'avantage de garder ses épines. Par ailleurs, "ses aiguilles souples et douces, d’un beau vert profond sur le dessus et argentées sur le dessous, ont l’avantage d’avoir une bonne résistance à la chaleur une fois placé en intérieur", ajoute Stéphane Frisson. 


"Mais attention à ceux qui ont l'appellation Nordmann mais qui ont été cultivés à vitesse grand V et coupés dès le mois d'août. Ils ne sont pas chers mais de mauvaise qualité. On le voit à leurs branches déjà recourbées quand on les achète. Finalement, on investit dans un sapin pleureur ! Ce qui n'est pas très festif", prévient le responsable de Jardiland. "Un Nordmann, cela met 10 ou 15 ans à pousser, contre 5 à 7 ans pour un épicéa. Et si on veut qu'il soit très dense, il faut encore rallonger ce temps de production, ce qui revient plus cher au producteur et donc au consommateur". 

Sapin Nordmann : A partir de 19,95 € (hors promo).

Sapin Nordmann "label Rouge" : la nouveauté de cette année

C'est justement pour apporter un second souffle au sapin Nordmann, dont l'image de qualité a été clairement dévoyée, que le sapin Nordmann "label Rouge" commence à pointer le bout de son nez. Il devrait être de plus en plus plébiscité par les consommateurs. Voyez plutôt, pour sa première apparition en 2016, les Français avaient acheté 17.000 sapins labellisés, puis 42.000 en 2017.


"Il faut dire qu'il rassemble de nombreuses qualités du fait d'un cahier des charges extrêmement strict", explique Stéphane Frisson. "La première coupe intervient tardivement (à partir du 21 novembre) pour favoriser les chances de conditions météorologiques froides et humides. Et les premières expéditions sont autorisées à partir du 30 novembre, pour préserver la fraîcheur des sapins et la bonne rétention des aiguilles jusqu’aux fêtes de fin d’année. Il s’agit de sapins exceptionnels par leurs proportions, leur densité et leur fraîcheur, due à cette coupe tardive. Si vous en trouvez avant le 1er décembre, ce sera un faux", prévient-il.

Sapin Nordmann "label Rouge" : A partir de 39,95 €.

Sapin Fraseri : la pyramide de Noël

"Il existe depuis longtemps mais était peu utilisé en sapin de Noël, car sa production est plus lente que le Nordmann", analyse Stéphane Frisson. "Originaire des Etats-Unis, il se caractérise par un feuillage vert foncé et brillant, avec des reflets argentés. Lui aussi ne perd pas ses aiguilles. Taillé en forme de pyramide, il dégage un délicat parfum citronné. C'est dorénavant une bonne alternative entre le sapin de Noël classique et les autres variétés".

Sapin Fraseri : A partir de 24,95 € (hors promo).

Sapin Nobilis : le prestigieux

"Sublime avec son feuillage vert bleuté, il a l’avantage de ne pas perdre ses aiguilles et répand un agréable parfum qui intensifie l’ambiance de Noël. Son branchage est aussi travaillé en décoration de Noël. Sa culture délicate et une production limitée en font un arbre très recherché pendant les fêtes, par des amateurs éclairés", avance Stéphane Frisson.

Sapin Nobilis : A partir de 22,95 € (hors promo).

Comment conserver son sapin le plus longtemps possible ?

S'il y a bien une question que l'on se pose tout le temps avant l'achat de son sapin, c'est de savoir quel est le moment le plus propice pour se rendre en magasin ? Fin novembre, début décembre, mi-décembre... On ne sait jamais à quel moment sauter le pas pour que notre arbre chéri reste beau jusqu'à la galette des rois. "Vous pouvez l'acheter dès le début du mois de décembre. Symboliquement, on peut le faire à la Saint-Nicolas (6 décembre, ndlr)", conseille Stéphane Frisson. "Mais attention, si vous voulez opter pour un sapin de qualité, ne le choisissez pas en filet. Ce dernier chauffe le sapin qui est encore vivant quand il est coupé. Il faut donc absolument qu'il soit déballé une fois dans le magasin, afin qu'il reprenne sa position naturelle et que vous puissiez vérifier que ses branches ne sont pas toutes rabougries, ce qui n'est pas un gage de fraîcheur".


"Pour le conserver plus longtemps, je conseille, par ailleurs, de vérifier que votre appartement ou votre maison n'est pas trop surchauffé", poursuit l'expert. "Vous pouvez également le mettre dans un pot avec du sable frais. En revanche, inutile de le vaporiser. Il n'absorbera pas toute l'humidité qu'on va lui donner, et en plus, ce sera un casse-tête avec les guirlandes électriques qu'il vaut mieux éviter d'arroser.

Sapin artificiel : l'autre alternative

Si ces conseils ne vous suffisent pas, et que vous voulez garder votre sapin plusieurs années, vous pouvez opter pour un sapin artificiel. Depuis une dizaine d'années, il est davantage plébiscité du fait de sa qualité, bien meilleure, et de son aspect beaucoup moins plastique. "Avant on voyait au travers, c'était pas possible, réagit Stéphane Frisson. Aujourd'hui, il multiplie les avantages".


1- Il ne perd pas ses épines ! Il peut donc être installé dès fin novembre et sera toujours parfait le matin de Noël.


2- Un grand choix de texture, couleur, taille et forme pour s’adapter parfaitement à chaque intérieur. Un sapin artificiel peut par

exemple être très haut, mais pas trop large à la base, pour s’adapter aux petits appartements. Il est possible d’opter pour un sapin très réaliste, vert avec éventuellement des pommes de pin, un sapin avec un effet enneigé, ou même un sapin de couleur

blanche pour un look très contemporain.


3- Une parfaite répartition des branches, sans trous. A noter également que les branches, si elles sont de qualité, peuvent supporter des décorations de Noël même un peu lourdes.


4- Un atout prix, car si le sapin artificiel reste un investissement au premier abord, il n’est finalement pas très cher, puisqu’il se

conserve de nombreuses années.


5- Apprécié pour sa sécurité, il est conçu pour être très difficilement inflammable.


6- Facile à transporter, il s’achète dans un carton et se glisse en un clin d’oeil dans le coffre de la voiture.


7- Il est de plus en plus réaliste grâce aux nouvelles techniques de fabrication ! Désormais il devient très difficile de détecter

qu’il s’agit d’un sapin artificiel.


8- Astuce senteur : pour un délicieux parfum de forêt avec son sapin artificiel, il suffit d’y déposer quelques gouttes d’huiles

essentielles de pin.

Sapin artificiel Medford, effet enneigé. A partir de 79,95 €.

Sapin artificiel Carolina. A partir de 129,95 €.

Quelles sont les tendances déco cette année ?

Le style traditionnel : "Le mix 'rouge et blanc' ou 'vert et rouge' est toujours très apprécié et joue sur la mémoire de l’enfance. Pour plus de modernité, évitez de le mixer avec du doré ou de l’argenté, ce qui le rend trop classique. Préférez une touche plus vintage, avec une pointe de gris", conseille Stéphane Frisson.

Le style naturel : "C'est une tendance qui continue de bien fonctionner, avec une envie de revenir à l'essentiel et de laisser tomber ce qui est trop clinquant. On retrouvera des motifs animaliers, des matières naturelles (bois, pommes de pin, feutrine, laine) et des couleurs proches de la nature, comme le vert sapin ou des touches fauves. C'est aussi l'occasion pour la famille de faire un peu de 'DIY'. Ça peut être des végétaux qu'on a trouvé dans le jardin, mixés avec un produit acheté dans le commerce. On va ainsi s'approprier sa décoration", analyse l'expert de Jardiland.

Le style rose chic : "Plus pointu, le style rose chic s’associe avec de l’argent ou du doré, des camaïeux de gris ou de mauve, pour un Noël raffiné et plein de poésie", poursuit-il.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Tout pour briller à Noël

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter