VIDÉO - Succès de la licorne "Poopsie" : mais pourquoi les enfants adorent les jouets scatos ?

Famille
DirectLCI
SCATO FRIENDLY - L’intérêt spontané des enfants pour le "caca-boudin" ne date pas d'hier, et les grandes marques de jouet l’ont bien compris, surfant sur cette vieille vague et rivalisant de jeux à la scatologie très sophistiquée. Mais cette appétence de plus en plus voyante est-elle bien raisonnable ?

Si vous avez des enfants en bas âge, vous connaissez peut-être Poopsie*, cette licorne magique faisant "des crottes en slime aux couleurs de l'arc-en-ciel" et cartonnant chez les jeunes filles qui, selon l’avis d’une maman en extase ayant attribué cinq étoiles au joujou, "aiment toucher du slime". Customiser du papier toilette, c’est aussi LOL que les poupées ? Le caca serait-il devenu glam ? 


Le fabricant de jouets Splash Toys s’inscrit dans cette veine des jeux dits transgressifs qui a le vent en poupe, à l’instar de ses concurrents Hasbro ("Ne marche pas dedans", jeu d’adresse où il faut éviter de marcher dans les crottes en pâte à modeler avec les yeux bandés), Goliath ("Medor pète fort", où pendant la promenade d’un chien mal en point, les joueurs doivent récolter 3 jetons prout) ou encore Mattel ("1 2 3 Prout", où il faut éviter de réveiller un coussin péteur). 


De quoi rappeler cette évidence : pour les tout petits, dire "pipi, caca, prout" se révèle le paroxysme de la transgression enfantine. Mais de quoi aussi inquiéter les parents, il est vrai interloqués de voir leur enfant jubilant à l'idée de jouer avec des excréments de licorne ? "Ces jeux à caractère scatologique sont essentiels aux enfants de 3 à 5 ans, assure pourtant à LCI Jean-Luc Aubert, psychologue pour enfants. Jouer avec du caca de licorne s’avère un jeu défouloir avant même d’être un jeu transgressif, permettant aux enfants de se lâcher par rapport à un certain nombre d’interdits induits par les parents." Normal donc que les parents regardent cela d’un œil un tantinet perplexe... 

Poopsie sous l'œil de Freud

Le succès de Poopsie pourrait bien avoir à voir avec l’expression de la pulsion anale, stade théorique de psychanalyse décrivant la deuxième phase de l'évolution affective d'un bébé humain. Une période qui, selon la théorie freudienne, se joue de 2 à 3 ans en moyenne et où l’enfant découvre le plaisir que lui procure le fait de retenir les matières fécales (rétention) ou de les expulser (défécation). Alors que les parents tentent de l’éduquer à la propreté et lui apprennent que les excréments, c'est "caca", injonctions éducatives afférentes, le jeu va permettre l'inverse dans un "espace dédié, structuré et permis" : "Toutes les frustrations, tous les interdits qu’il peut ressentir sur ce sujet-là, l’enfant va pouvoir les transgresser, les exprimer en toute quiétude comme avec d’autres jeux défouloirs comme les jeux de cowboy, les jeux de policiers, les jeux de combats..." 

Tous les jeux sont bons lorsqu’il n’y a pas de risque pour autruiJean-Luc Aubert, psychologue spécialiste de l'enfant

Et il ne faut jamais oublier que derrière le plaisir purement et pleinement ludique, les jeux correspondent aussi à un besoin de l’enfant en fonction de son âge. En d'autres termes, si un enfant de 10 ans décore sa chambre avec des posters de Poopsie, il faut s'inquiéter : à cet âge-là, le jeu est inadapté, l'enfant étant censé maîtriser la propreté.


Pour Jean-Luc Aubert, "les jeux ont un rôle dans l’évolution de l'enfant et fonctionnent sur la pulsion épistémophilique, soit ce qui aide l’enfant à devenir autonome, à différentes étapes. Les activités ludiques deviennent alors un apprentissage auquel l’enfant souscrit volontiers. C’est comme les jeux de société qui apprennent à vivre en société et à composer avec les autres, les jeux symboliques qui apprennent à maîtriser les situations et à ne plus être passif." Bref, les jeux défouloirs à caractère scatologique comme Poopsie en font partie pour les tout-petits. Et le psychologue de rappeler à quel point les jeux les plus cracras s'avèrent aussi les plus sains : "Tous les jeux sont bons lorsqu’il n’y a pas de risque pour autrui", conclut-il.  


* Notamment disponible sur le site de la Grande Récré au prix de 59.99 euros

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter