VIDÉO - Malgré les idées reçues, les Français sont plus que jamais accros à la lecture

Famille

SONDAGE - Les Français lisent toujours autant, et majoritairement des romans, selon la dernière étude du Centre national du livre, dévoilée ce mercredi 13 mars. Cette enquête pointe également la progression des amateurs de mangas et de livres sur le développement personnel, avec une prédilection pour les achats en ligne.

Le marché du livre est-il vraiment en berne ? Rien n'est moins sûr, à en croire une étude du CNL (Centre national du livre), réalisée par l'institut Ipsos et publiée ce mercredi. Elle dévoile que plus de neuf Français sur dix (92%) ont lu au moins un livre, quel que soit son genre littéraire, au cours des 12 derniers mois. Des chiffres de bon augure alors que le Salon du Livre démarre vendredi 15 mars à Paris.

Autre révélation de ce baromètre, près de neuf Français sur dix (88%) s'estiment "lecteurs" (contre 84% en 2017, lors de la précédente enquête). Près d'un tiers (31%) se déclarent même être de "grands lecteurs", avec plus de 20 livres par an. Ces derniers étant majoritairement représentés par des femmes et des personnes âgées d'au moins 65 ans. 

Lire aussi

Les mangas, les romans de SF et les livres sur le développement personnel en nette progression

Parmi les genres littéraires les plus plébiscités arrivent en tête les romans (74%), suivis par les livres pratiques (56%) et les BD (51%). Trois catégories sont en nette progression : les mangas-comics, les romans de science-fiction et les livres sur le développement personnel. Avec une grande disparité selon le sexe : ainsi, les femmes sont plus lectrices de livres pratiques et de romans que les hommes, plus focalisés quand à eux sur les BD, les livres sur l’histoire ou les livres scientifiques. Des disparités qui s'accentuent selon les générations, les jeunes étant encore plus lecteurs de mangas-comics et de SF qu’en 2017. Quant aux plus de 50 ans, ils  sont plus nombreux à lire des romans, toutes catégories confondues.

Cette enquête montre également qu'un Français sur deux lit de manière quotidienne et principalement le soir avant de se coucher pour 44% des personnes interrogées (49% pour les femmes). Et si la lecture reste avant tout une activité de loisirs et de découvertes, la recherche d'épanouissement progresse de manière affirmée. Ainsi, 73% des personnes interrogées estiment qu'il est "important de lire" pour "être heureux et épanoui". Par ailleurs, la place de la lecture accordée au sein du foyer pendant l’enfance continue d’avoir une forte incidence sur les pratiques de lecture des Français.

Lire aussi

Les livres numériques marquent le pas

Autre enseignement, le nombre de livres lus au format papier ou au format numérique est resté stable par rapport à l'enquête 

de 2017. En moyenne, au cours des douze derniers mois, les Français ont lu 17 livres au format papier et 4 livres au format numérique. "La lecture de livres numériques évolue de manière marginale et ne cannibalise pas le format papier", indique notamment l'étude, qui pointe que les lecteurs de livres papiers se caractérisent toujours par un profil très féminin, diplômé et plus âgé "mais dont la tendance au rajeunissement semble se confirmer".

Comme en 2017 et 2015, cette enquête montre également que les Français aimeraient lire davantage. Le manque de temps et la pratique d'autres loisirs (surtout pour les hommes et les jeunes) sont présentés comme les premiers freins. Un autre frein est l'absence de librairie près de chez soi ou le sentiment d'un manque de disponibilité des ouvrages recherchés en rayon. Alors que la loi sur le prix unique du livre est en vigueur depuis 1981, 29% de Français refusent encore d'acheter des livres en librairie en arguant, à tort, que le prix des livres est plus élevé en librairie qu'ailleurs. Résultat, les grands lecteurs achètent moins de livres neufs, au profit du livre d'occasion. La vente de livres sur internet poursuit aussi sa progression (48%, +3 points par rapport à 2017). 

Le baromètre "Les Français et la lecture" a été réalisée par téléphone du 11 au 22 janvier, sur la base d'une étude réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 personnes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter